Première victoire du personnel des Ehpad du groupe Korian après une mobilisation exceptionnelle

À l’appel de l’intersyndicale CGT, FO et SUD des EHPAD de Korian, une journée de mobilisation a eu lieu le lundi 25 mai pour exiger des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail.

De nombreux/ses salariéEs y ont participé partout dans le territoire. Différentes modalités d’actions ont été organisées dans au moins 80 établissements, comme des piquets de grèves par endroit, dans d’autres des débrayages et dans certaines des distributions de tracts.

Pour rappel, le groupe privé lucratif Korian est un des principales leaders du marché de l’or gris, qui gère 308 maisons de retraites en France avec plus de 70 millions de dividendes versées aux actionnaires.

Des vies sacrifiées sur l’autel des profits

Au cours de l’épidémie du COVID-19, plus de 600 résidentEs de ces établissements sont décédées de cette maladie. De nombreuses familles, ce sont réunies en collectif afin de pouvoir demander des comptes à ce groupe qui leur a caché la vérité quant à la santé de leurs proches.

Rien d’étonnant à cette situation. Les EHPAD Korian sont connus pour faire des économies sur le dos des personnes âgées accueilliEs afin d’augmenter leurs profits ; cela a même fait la une de l’actualité.

L’insuffisance des moyens donnés ne permet pas aux personnels de s’occuper de façon optimale des résidentEs, malgré les tarifs exorbitants demandés. Avec la crise, cela n’a fait qu’empirer avec des conséquences dramatiques tant pour le personnel, que les personnes âgéEs.

Une première victoire à confirmer

Cette première journée fut une réussite avec une victoire à la clef puisque la direction de Korian a décidé d’octroyer une prime de 1500 euros à l’ensemble du personnel ayant travaillé pendant cette période. Mais il y a plusieurs bémols : le personnel devra être encore présent début juillet pour pouvoir la toucher, ce qui en exclu le personnel en CDD et les intérimaires qui ne seront plus là. Mais pour l’instant, aucune modalité n’est parvenue aux salariés concernant le paiement de cette prime. Et est-ce que cette prime s’ajoutera à celle prévue par l’État ? Nous en savons rien… La vigilance doit être mise.

La lutte doit se poursuivre et s’amplifier, pour obtenir des augmentations de salaires et des moyens pour pouvoir accueillir dignement nos aînéEs.

C’est pour cela que l’intersyndicale appelle les salariés de Korian à rejoindre la mobilisation du 16 juin pour la défense des hôpitaux publics, avec un nouveau rassemblement le mardi 16 juin à 10h devant le siège à Paris (22-23 rue Balzac).

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.