Centre Hospitalier du Rouvray : recrutement, la direction joue la montre

-A +A
Santé
actualité

Il y a un an, après plusieurs semaines de grève, le personnel du Centre Hospitalier du Rouvray obtenait le recrutement de 15 postes supplémentai- res, dans les services de soins. De plus, un audit indépendant insistait sur les conditions de travail très dégradées, et leurs conséquences pour la qua- lité des soins donnés aux patients et relevait une grande souffrance dans le personnel.

Mais depuis, austérité gouvernementale oblige, la direction joue la montre pour recruter le personnel supplémentaire. Elle a commandé un nouvel audit, elle opère les embauches au compte goutte. Celles-ci ne font que remplacer les nouveaux dé- parts sans augmenter l’effectif... en attendant

qu’en fin d’année l’Hôpital du Rouvray ne soit absorbé par le CHU dans un « groupement hospitalier de territoires », ce qui permettra de nouvel- les restructurations et de nouvelles suppressions de postes.

Avec Macron, la politique d’austérité dans les hôpitaux se poursuit et s’accélère. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit près d’un milliard de réduction de crédits supplémen- taires pour les établissements hospitaliers, alors que pour les malades (ou leurs mutuelles) le for- fait hospitalier va encore augmenter de 2€.

Ici comme ailleurs, défendons l’hôpital public et le droit de toutes et tous à se soigner. 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.