AP-HP : Une manifestation des hospitaliers gazée !

-A +A
Santé
actualité

Entre le 18 et le 29 septembre, à l’Appel du syndicat Sud, des agents de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), ont participé à des marches quotidiennes entre différents hôpitaux de l’AP-HP. 

Ils protestaient contre les restrictions budgétaires imposées par les gouvernements successifs et appliquées par Martin Hirsch le directeur général. À l’AP-HP comme ailleurs le personnel souffre : manque de moyens et de personnels, burn-out, suicides de collègues, fermetures d’hôpitaux, alternance jour/nuit, changements d’horaires constants, rappels à domicile, harcèlement, pressions, mépris, vies personnelles perturbées, surcharge de travail.

Comité d’accueil en uniforme

Le 2 octobre, la marche des agent de l’hôpital Bichat à Paris, pour lequel une restructuration (fusion avec l’hôpital Beaujon de Clichy) est programmée, clôturait cette mobilisation. Les agents avaient prévu de se rendre pacifiquement au siège de l’AP-HP où se réunissait le comité technique d’établissement en présence du courageux Martin Hirsch... qui a fui la réunion ! 

Un comité d’accueil en uniforme a reçu les manifestantEs à coups de gaz lacrymogène vaporisés à bout portant dans nos figures, blessant deux de nos collègues qui ont dû être hospitalisés. 

Nous ne baisserons pas les bras, et de nouvelles marches et des débrayages sont envisagés pour les jours à venir. Ce qui doit être mis à l’ordre du jour, c’est une mobilisation de tous les hôpitaux !

CorrespondantEs

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.