Renault sponsor de la Cop 21 veut continuer à polluer

-A +A
Écologie
actualité

Le président de Renault et Nissan Carlos Ghosn vient d'estimer que les investissements pour la réduction des émissions de CO2 seront plus efficaces dans d’autres secteurs que dans celui du transport. Lire information CCFA
Il s'est plaint que le secteur des transports ait été "largement sollicité pour réduire ses émissions polluantes ces dernières années". Il a déclaré : « Si vous mettez le transport sous contrôle et que 80 % des activités humaines ne le sont pas, cela ne sert à rien. Cela ne sert à rien d’être très vertueux sur 20 % des émissions, moyennement vertueux sur 30 % des émissions et aucun contrôle sur 50 % des émissions »,
La concurrence entre secteurs et firmes est bien le moteur de l'économie capitaliste et elle s'exerce aussi sur ce terrain. C'est pas moi, c'est l'autre. A d'autres de "dépolluer" et continuons à faire des profits dans l'automobile.  Voilà en résumé la déclaration de Carlos Ghosn.
Mais  pour cela, le PDG de Renault n'hésite pas à raconter des bobards. En effet, le secteur des transports représente 32 % de la consommation d'énergie finale en France en 2013, et cette part  est en augmentation, 29 % en 1990. Avec 70 % de la consommation de produits pétroliers, les transports sont  le principal émetteur de C02, avec 36 % des émissions totales . Et En 2013, la route représentait plus de 80 % des consommations de ce secteur, suivi de l’aérien (15 %), et du ferroviaire (2,8 %). Les voitures représentent plus de 60 % des consommations du transport routier, devant les véhicules utilitaires légers (20 %), les camions (15 %), les bus et autocars (2,5 %) et les deux-roues (1,5 %). Tels sont les chiffres de l'organisme public ADEME.
Renault et Nissan, avec d'autres entreprises championnes de la pollution, vont sponsoriser la conférence mondiale sur le changement climatique, la Cop 21, et en seront le fournisseur exclusif de véhicules,  avec une flotte de 200 véhicules électriques pour transporter les délégués. Mais les véhicules électriques ne sont pas zéro émission. Un bobard de plus.
Rappelons qu'en 2014, suite à la plainte déposée par l’Observatoire du nucléaire le Jury de déontologie publicitaire a condamné les publicités de Citroën, Renault, Bolloré, Opel ... En effet le véhicule électrique n’est ni « vert », ni « écolo », ni « propre » ! La mention autorisée est « Zéro émission locale », ce qui valide bien le fait que la pollution est émise ailleurs, dans les centrales nucléaires et les centrales fioul lourd, charbon et gaz.
Communication bidon et maintenir  les émissions carbonées, les sponsors pollueurs de la Cop 21 veulent nous enfumer !