Réforme des collèges : la mobilisation continue

-A +A
Education
actualité

Le jeudi 11 juin, 30% des enseignants et personnels de collège étaient en grève contre la réforme du collège. Cette journée faisait suite à une première journée de grève le 19 mai suivie à 50%.

La ministre avait publié sa réforme le soir même du 19 mai, méprisant l’opposition d’une majorité des personnels de l’éducation et de nombreux parents d’élèves qui s’étaient joints, à divers moments dans l’année, aux luttes enseignantes (suppressions de classe, destruction des ZEP, baisse des moyens…).

Cependant, face à cette provocation du ministère, l’intersyndicale a traîné à réagir, et a refusé d’engager un bras de fer avec le gouvernement dès la publication de la réforme. Son appel à la grève presque un mois plus tard n’était pas à la hauteur des enjeux, et elle a laissé retomber la colère suscitée par le passage en force du gouvernement. De plus mi-juin, les enseignants sont pris dans le rythme de fin d’année, avec les conseils de classe, la préparation du brevet. Cela a rendu la mobilisation plus difficile. Dans ce contexte, la baisse du nombre de grévistes et de manifestants entre le 19 mai et le 11 juin était prévisible et elle ne signifie pas que les personnels ont baissé les bras. 

Au contraire, cette journée montre que les personnels restent fermement opposés à la réforme. Aujourd’hui ce qu’il manque, c’est un plan de bataille déterminé. A Rouen par exemple, une AG d’une centaine de grévistes a exprimé sa volonté de construire un mouvement de grève dès la rentrée. L’intersyndicale a de nouveau quitté la table des négociations le 10 juin, face au mépris du ministère. Pour aller jusqu’au bout, elle devra construire dès maintenant, un mouvement de grève pour la rentrée. C’est ce qui doit se discuter dans les établissements avant les grandes vacances pour ne pas perdre de temps en septembre, car cette réforme est criminelle : elle aggrave les inégalités, enterre l’idée d’une même éducation pour tous les collégiens et collégiennes, et rend toujours plus difficile le travail des personnels au détriment de la qualité des enseignements. Le combat ne fait que commencer !    

Correspondant

Motion adoptée par l'AG des grévistes du 11 juin 2015 réunie à Rouen (85 pour / 0 contre / 10 abstentions) :

La réussite de la grève du 11 juin, et de l'assemblée générale, a montré la détermination des enseignants. La mobilisation contre la réforme du collège doit déboucher sur un mouvement de grève prolongé de toute l'éducation pour obtenir l'abrogation du décret "réforme du collège", mais aussi pour obtenir une baisse drastique des effectifs par classe à tous les niveaux de l'éducation. Nous demandons un appel national à la grève de toute l'éducation tout début septembre, qui posera au niveau national la question de la reconduction de la grève.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Pour aller plus loin