Vitry-sur-Seine : contre le racisme et la répression policière

Samedi 17 novembre, 150 personnes se sont retrouvées à Vitry pour manifester contre le racisme, en solidarité avec les sans-papiers et les migrantEs, et contre la répression policière croissante. 

La manifestation s’est tenue à l’appel du comité des travailleurs sans-papiers de Vitry, d’associations, syndicats et partis de gauche (MRAP, Romeurope Vitry, Union Solidaires 94, Refugees Welcome, Collectif des survivants de l’incendie de Vitry, NPA, Lutte ouvrière, Ensemble !, La France insoumise).

Solidarité et antiracisme

Cette mobilisation est une initiative importante dans un contexte de durcissement de la politique contre les sans-papiers, les migrants et les Rroms. Les sans-­papiers font face à un harcèlement policier de plus en plus fort, les Rroms ne cessent de subir des expulsions qui les précarisent de plus en plus. En septembre, suite à l’ouverture d’un centre d’accueil de migrantEs sur la ville, une réunion publique organisée par la mairie s’est déroulée dans un climat clairement raciste, avec un certains nombre d’habitantEs (soutenus par la droite et l’extrême droite) n’hésitant plus à déverser ouvertement leur haine des migrantEs.

Face à tout cela, une mobilisation unitaire s’est construite, afin de montrer que la solidarité et l’antiracisme sont toujours vivants à Vitry. On ne peut que regretter que l’union locale CGT et le PCF n’aient pas souhaité s’y associer. C’est néanmoins une première étape pour tenter de reprendre l’offensive et ne pas laisser le terrain vacant face à une droite et une extrême droite de plus en plus décomplexées.

Correspondant

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.