On veut toujours la relaxe pour Selim, Barth, Victor et Ayoub !

Report du procès pour les 4 de Nanterre. 

Le 7 octobre 2019, alors que la campagne syndicale pour l'inscription de toutes et tous les sans fac était encore en cours à la fac de Nanterre, la présidence de l'université réunissait un Conseil de la formation et de la vie universitaire (CFVU) sans convoquer une partie des éluEs étudiants, dont Barth et Victor de l'UNEF. Ils ont même été empêchés physiquement de pénétrer à l'intérieur du bâtiment par les vigiles. Assurément une entrave majeure à l'exercice de leur mandat syndical. Et cela au moment même où ils accompagnaient depuis plusieurs semaines dans leur lutte les sans fac victimes des politiques de sélection à l'entrée à l'université.

Et ce n'est pas tout. Suite à cette journée, Ayoub, Barth, Victor et Sélim ont été convoqués au commissariat suite à des accusations de vigiles. La convocation s'est terminée avec une mise en garde à vue et l’annonce d’un procès.

Solidarité et détermination

Ce lundi 29 juin se tenait donc le procès des quatre étudiants de Nanterre au tribunal de grande instance de Nanterre. Alors que leur entrée dans le tribunal s'est effectuée de façon rocambolesque où, sous couvert de virus, la séance passait de publique à huis clos, il a été décidé, par le juge, d’un report au 15 février 2021. Notons quand même que le directeur adjoint de la sécurité ne s'est même pas présenté à son propre procès pour entrave au droit de siéger des élus UNEF !

Ce sont 200 personnes qui sont venues soutenir les 4 de Nanterre. Un communiqué unitaire avec organisations politiques, syndicales, associatives et personnalités comme Olivier Besancenot, Éric Coquerel ou encore Elsa Faucillon, et une détermination sans faille des étudiantEs ont permis que se déroule, dans ce contexte particulièrement répressif de sortie de confinement, ce témoignage de solidarité.

Mais nous ne devons pas laisser retomber la garde. Plus que jamais la politique autoritaire de ce gouvernement et de tous ses sous-fifres est à l'offensive et nous devons engager le bras de fer à la hauteur des attaques portées contre notre camp social !

Le 15 février, nous serons nombreuses et nombreux auprès des 4 de Nanterre et, en attendant, n'hésitez pas à donner au pot commun afin d'aider au paiement des frais d'avocat : www.lepotsolidaire.fr/pot/h937o6r5

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.