Une voix anticapitaliste et révolutionnaire aux élections municipales de Rouen

À Rouen comme ailleurs, si l’on veut sortir du chômage, de la misère, de la crise climatique et humanitaire, de la logique de guerre, il faut sortir du capitalisme. Voilà ce que dira la liste « Nos vies, pas leurs profits ! Rouen en lutte ! » présentée par le NPA.

Il est possible de renverser ce système économique et politique par la seule chose que nous pouvons créer et contrôler nous-mêmes : notre capacité à nous rebeller, à nous organiser, par un mouvement social d’ampleur, en fait par une révolution.

L’actualité des luttes, en France comme ailleurs, en Algérie, au Yémen, au Chili, etc… nous montre que le monde vibre de luttes sociales puissantes, de révolutions en cours, de volonté de changement radical de société. Depuis de nombreux mois, toutes ces questions se débattent, tôt le matin, autour des feux de palette sur les blocages, dans les AG, sur les piquets de grève, dans les manifs. 

Le NPA va porter cette colère aussi dans ces élections et défendre :

- l’accueil inconditionnel des migrants par la commune : Rouen ville ouverte,

- la réquisition des logements vides,

- le rejet du nationalisme sous toutes ses formes, du chauvinisme au patriotisme, en passant par les symboles de la nation,

- des conseils de quartiers avec un réel pouvoir décisionnaire,

- les transports en commun entièrement gratuits et, plus largement, fin des délégations de service public au privé (parkings, etc…),

- le contrôle des salariés et de la population sur la production industrielle, les conditions de sécurité, de travail, l’utilité sociale de la production. Nous ne voulons plus d’une nouvelle catastrophe de type Lubrizol !

Les 55 candidates et candidats ne sont pas touTEs issuEs du NPA mais partagent la même idée d’une commune résolument lutte des classes.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.