Meeting du NPA le 14 novembre : contre le président des riches et l’Europe forteresse, anticapitalistes !

Le NPA Région parisienne organise un meeting le 14 novembre. Ce sera l’occasion de faire un point sur les problèmes politiques auxquels nous faisons face et de proposer des pistes de réponses.

Entre les défaites sociales du printemps dernier, la crise économique et écologique, les nouvelles attaques prévues par Macron, les débats autour du 17 novembre et la montée de l’extrême droite, il est difficile de voir les points d’appui pour les anticapitalistes. Cependant, des mobilisations existent : sur le plan international contre les violences faites aux femmes avec les mobilisations massives qui ont eu lieu dans plusieurs pays, les luttes des migrantEs, des salariéEs de l’hôtellerie, les postierEs du 92 et bien sûr les salariéEs de Ford contre la fermeture de l’usine de Blanquefort. 

Le meeting donnera la parole à ces mobilisations, ainsi qu’aux étudiantEs réprimés de Nanterre. Nous voulons en effet populariser ces luttes, montrer que, malgré la situation de reflux et les défaites sociales, des secteurs importants du monde du travail cherchent toujours les voies de la mobilisation et de l’émancipation.

Poser les problèmes politiques du moment 

Dans cette situation, la passivité des organisations syndicales sur le plan des luttes – elles sont davantage focalisées par les élections professionnelles qui se rapprochent –, une initiative comme le 17 novembre peut apparaître comme étant la seule échéance de lutte contre le gouvernement. Il est absolument indispensable de proposer des perspectives qui ne laissent pas l’initiative à l’extrême droite et au patronat, de centraliser et unifier les luttes pour lutter pour une augmentation générale des salaires, contre les licenciements, pour prendre l’argent sur les profits et les dividendes des actionnaires.

Nos porte-parole interviendront également pour parler des contradictions de la situation mondiale : de la montée de l’extrême droite ou de la droite autoritaire aux États-Unis, au Brésil, en Italie, de la crise économique et de la crise globale du capitalisme, en particulier de la crise écologique qui parait de plus en plus folle et difficile à juguler.

À cela, nous opposerons les mobilisations internationales et internationalistes, les luttes des migrantEs, le combat pour l’ouverture des frontières.

Se préparer aux prochaines élections européennes

Enfin, le meeting servira également à préparer la participation du NPA aux prochaines élections européennes. Nous n’aurons peut-être pas au moment du meeting la réponse de Lutte ouvrière à notre proposition de faire campagne commune, mais nous saurons que, avec ou sans LO, nous aurons des choses à dire que personne d’autre ne dira : pour la liberté de circulation et d’installation, une rupture révolutionnaire avec le capitalisme pour une société débarrassée de l’exploitation et des oppressions et construite sur la base d’une planification écologique.

Le meeting servira donc aussi à promouvoir la souscription dont nous avons besoin pour financer nos activités et nos participations électorales.

En un mot, ce meeting sera un moment important pour se retrouver, dans une situation difficile mais où l’urgence de solutions anticapitalistes se fait sentir et rencontrera immanquablement un écho dans la prochaine période.

Antoine Larrache

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.