Macron fait la révolution

Le discours de Macron de ce matin en a étonné plus d’unE. « Avec le confinement, j’ai lu Marx et j’ai eu une révélation », a-t-il déclaré à BFMTV. Pascal Praud a eu une attaque et a été transféré directement à l’hôpital Tenon.

Dans les minutes qui ont suivi, Emmanuel Macron a pris exemple sur plusieurs expériences historiques pour annoncer de grands changements économiques. Le premier est la réquisition de la BNP, de la Société générale, la renationalisation des entreprises de l’énergie. Macron a déclaré qu’en temps de crise, on ne peut pas laisser le privé gérer ce genre de sociétés, que cela conduirait à une catastrophe.

Il a ensuite ordonné l’arrêt complet de l’industrie d’armement pour produire des respirateurs, des masques. L’industrie des cosmétiques est, elle, intégralement réorientée pour la production des tests pour le coronavirus.

Ces entreprises, ainsi que toutes les entreprises du CAC-40, seront mises sous contrôle des salariéEs à partir d’assemblées générales qui se dérouleront jeudi matin sur Jitsi. Macron a déclaré : « Il faut arrêter avec Skype, c’est géré par les capitalistes de Microsoft. »

La retraite à 55 ans pour tout le monde devrait être discutée en Conseil des ministres exceptionnel jeudi après-midi.

En ce 1er avril, nous aurons des informations complémentaires vers 19h05, car Emmanuel Macron a demandé à intervenir au meeting du NPA pour y préciser ces propositions pour « une marche vers le communisme ». Le comité exécutif du NPA doit se prononcer dans l’après-midi pour savoir s’il accepte cette proposition. Un bulletin de discussion est ouvert.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.