Législatives : Les résultats des anticapitalistes et des révolutionnaires

-A +A
Politique
actualité

Nous publions les résultats des candidatEs présentés par le NPA dans 27 circonscriptions. 17 titulaires étaient des hommes, 14 des femmes. Nous publions aussi les résultats des candidats de Lutte ouvrière dans les mêmes circonscriptions.

Dép.

Circonscription

Résultats du NPA

Résultats de LO

14

n° 1

0,76 % : 281 voix

0,65 % : 238 voix

22

n° 4

1,14 % : 510 voix

0,76 % : 339 voix

33

n° 1

0,46 % : 221 voix

0,36 % : 175 voix

n° 4

0,55 % : 233 voix

0,68 % : 287 voix

n° 7

0,52 % : 215 voix

0,39 % : 160 voix

35

n° 3

0,73 % : 331 voix

0,90 % : 308 voix

38

n° 1

0,52 % : 237 voix

0,43 % : 197 voix

n° 5

0,54 % : 278 voix

0,57 % : 294 voix

44

n° 2

0,50 % : 242 voix

0,49 % : 234 voix

47

n° 1

0,64 % : 289 voix

0,36 % : 165 voix

62

n° 1

0,36 % : 193 voix

0,66 % : 358 voix

62

n° 4

0,27 % : 132 voix

0,70 % : 340 voix

63

n° 1

0,48 % : 182 voix

0,56 % : 215 voix

69

n° 6

0,48 % : 181 voix

0,17 % : 66 voix

75

n° 9

0,63 % : 233 voix

0,52 % : 191 voix

n° 10

0,46 % : 170 voix

0,45 % : 166 voix

n° 16

0,36 % : 250 voix 

0,25 % : 176 voix

78

n° 11

0,29 % : 97 voix

0,50 % : 166 voix

91

n° 1

0,36 % : 100 voix

0,85 % : 234 voix

n° 7

0,29 % : 98 voix

0,54 % : 182 voix

92

n° 1

0,31 % : 74 voix

1,08 % : 256 voix

n° 3

0,16 % : 69 voix

0,27 % : 120 voix

n° 4

0,35 % : 126 voix

0,45 % : 163 voix

93

n° 1

0,44 % : 98 voix

0,90 % : 202 voix

n° 2

1,15 % : 199 voix

1,28 % : 222 voix

n° 7

0,78 % : 262 voix

0,68 % : 228 voix

94

n° 11

0,55 % : 159 voix

0,73 % : 209 voix

 

Par ailleurs, l’ensemble des 553 candidatEs de Lutte ouvrière (dans les 539 circonscriptions de métropole, 6 à l’île de la Réunion, et, avec Combat ouvrier, 4 en Martinique et 4 en Guadeloupe), candidatEs pour lesquels nous appelions à voter dans les circonscriptions où le NPA n’était pas présent, ont obtenu au total 159 000 voix.

Nos résultats sont extrêmement modestes. Ceux de LO sont de même niveau. Nombreux sont celles et ceux qui s’étaient déplacés pour voter pour les anticapitalistes au premier tour de la présidentielle qui n’ont pas jugé utile de le faire pour les législatives. Ces élections apparaissaient sans enjeu autre que de donner une majorité à Macron. C’est aussi l’illustration de la faiblesse du mouvement anticapitaliste et révolutionnaire, de son implantation, du manque de liens solides avec le monde du travail.

Encourager les mobilisations

Les électrices et électeurs qui ont voté pour des candidatEs anticapitalistes représentent cependant un courant qui pourra compter dans les mobilisations à venir. Par leur bulletin de vote, ils ont affirmé leur accord avec nos exigences : interdire les licenciements et partager le travail entre toutes et tous sans perte de salaire ; augmenter les salaires et les pensions ; constituer un monopole public bancaire sous le contrôle de la population ; construire un parti qui soit l’instrument des luttes des salariés pour défendre leurs droits et changer le monde.

Macron a engagé sans attendre une offensive pour démanteler le code du travail. Le sens de nos candidatures étaient d’encourager les nécessaires mobilisation, de préparer l’affrontement avec le futur gouvernement. Nous y sommes, et celles et ceux qui ont voté anticapitaliste y joueront un rôle important.

Yvan Lemaitre

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.