Le déconfinement politique a commencé à Montreuil (93)

Une première AG déconfinée s’est déroulée samedi 25 avril à Montreuil dans un parc. Une cinquantaine de participantEs se sont retrouvéEs dans l’herbe sous le soleil.

Évidemment, les distances de sécurité ont été respectées et le port du masque était obligatoire. A une semaine du premier mai et à 15 jours du déconfinement macroniste, il fallait que nous nous retrouvions pour discuter autrement que par téléphones ou écrans interposés. Des syndicants, des partis et des collectifs étaient représentéEs (A2C, Attac, CNT, Extinction Rébellion, Montreuil Rebelle, NPA, UCL, Solidaires) ; il y avait également des Gilets jaunes et des membres de l’AG interpro Montreuil-Bagnolet.

 La discussion était principalement organisée pour décider collectivement l’organisation du 1er Mai. L’ensemble des participants ont convenu qu’il n’était pas possible que la Macronie nous empêche de manifester en cette journée internationale de luttes pour les droits des travailleuses et des travailleurs. Le principe d’une manifestation dans les rue de la ville ayant été acté, l’AG a écrit et adopté à l’unanimité l’appel suivant :

« Nous, habitantEs de Montreuil, réuniEs à plus de 50 le 25 avril, décidons de nous rassembler et de manifester le 1er mai, pour dénoncer la gestion catastrophique de la crise sanitaire et sociale par le gouvernement Macron et plus globalement sa politique au service des patrons. Nous serons dans les rues pour défendre la Sécurité sociale, parce que l’Éducation nationale ne doit pas être la garderie du Medef, pour défendre les droits des travailleuses et des travailleurs, avec ou sans papiers, avec ou sans emploi, pour cette journée internationale de lutte.
Nous manifesterons en respectant les distances de sécurité et en étant masquéEs. Nous appelons l’ensemble du mouvement social de tout le pays à en faire de même partout où c’est possible.
Pour Montreuil, nous donnons rendez-vous d’abord à 13h avec des pancartes revendicatives, devant les habitations de chacunE ou auprès des différents collectifs existants dans les quartiers, puis pour nous retrouver toutes et tous ensemble à 15 h sur la place de la mairie. »

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.