L’Anticapitaliste : abonnez-vous, et faites s’abonner vos collègues, vos amiEs, votre famille !

Avec la sortie du confinement, nous avons décidé de lancer une campagne d’abonnement à notre presse. S’abonner à l’Anticapitaliste est, en premier lieu, la garantie de recevoir, chaque semaine à domicile, notre hebdomadaire, avec son édito, ses rubriques récurrentes, ses dossiers, sa page culture, ses articles d’actualité…

L’abonnement couplé avec la revue mensuelle permet en outre de recevoir chaque mois une revue de 36 pages, avec des articles plus analytiques, des dossiers plus approfondis, des textes de débat, etc. Un confort qui demeure appréciable, même à l’heure du tout-numérique : en témoignent les nombreux messages que nous avons reçus de lecteurEs frustréEs de ne pas recevoir, durant les deux mois de confinement, notre presse !

Garantir l’avenir de la presse anticapitaliste

L’abonnement est en outre un geste de soutien à notre presse. Nous ne possédons pas les millions des grands groupes. Nos articles sont rédigés par les militantEs et, pour l’international, par des correspondantEs d’organisations politiques anticapitalistes. Si nous arrivons à vivre, à imprimer nos publications et à les envoyer à travers le pays, c’est grâce à l’argent des ventes, des abonnements, et au soutien financier du NPA, de ses militantEs et de ses sympathisantEs. S’abonner, outre un accès régulier aux informations et aux analyses du NPA, c’est donc le moyen de soutenir notre presse, de nous aider à l’améliorer et à pouvoir la diffuser plus largement.

Souvent, les anticapitalistes n’aiment pas parler d’argent. Mais cela va mieux en le disant : notre système de presse a un coût important, qui s’est considérablement accru au cours des dernières années avec, notamment, l’explosion des tarifs postaux. C’est pourquoi nous avons décidé récemment, et pour la première fois depuis la création de notre hebdo il y a 11 ans, d’en augmenter le tarif. Un petit effort financier qui peut nous permettre de réduire partiellement le déficit de notre système de presse, mais qui doit s’accompagner d’une augmentation substantielle du nombre d’abonnéEs, seule garantie d’une pérennité de nos publications papier.

Depuis le lancement de l’Anticapitaliste il y a plus de 11 ans et de 500 numéros, nous cherchons constamment à améliorer la qualité de notre presse. Il reste néanmoins beaucoup à faire. Nous souhaiterions disposer d’un système de presse et de communication encore plus riche, plus réactif, plus en phase avec les mouvements, et plus accessible. Cela passera forcément par un développement de la diffusion, par des ventes militantes mais aussi grâce à un socle important d’abonnéEs, garant, entre autres, d’un avenir financier plus solide.

Alors, pour que l’aventure continue, nous comptons sur vous : abonnez-vous, faites s’abonner vos collègues, vos amiEs, votre famille… et que vive la presse anticapitaliste !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.