Eure : Première étape perturbée du tour de France lepéniste

Après une visite très médiatisée dans un village où elle s’est pris les pieds dans le tapis dans ce qu’elle aurait voulu être une défense des services publics, Marine Le Pen avait un rendez-vous très discret avec les journalistes dans une auberge proche de Louviers. L’ayant appris moins de 24 heures à l’avance, le NPA et le PCF Seine-Eure ont appelé à manifester...

150 personnes lui ont donc gâché son goûter : les réseaux ont fonctionné, il y avait quelques maires, les conseillers départementaux PCF et EÉLV, et au-delà des organisateurs, de nombreux individus qui ne voulaient pas laisser passer sans réagir. À noter que le PS s’était décidé à appeler, même s’il était très faiblement représenté, en particulier en la personne de son secrétaire départemental, Jamet (directeur général de LVMH, acteur involontaire de Merci patron !) qui a préféré ne pas intervenir. Pas facile de concilier son rejet de l’extrême droite et la politique menée depuis cinq ans qui permet son essor...

Une heure durant, les slogans ont alterné avec des prises de parole, dont celle remarquée d’un des secrétaires de l’UD CGT de l’Eure insistant sur le danger que représente le F-Haine pour les travailleurEs.

Après la manifestation de Serquigny il y a deux mois contre la provocation de ce même FN qui voulait empêcher l’accueil des migrantEs, c’est un nouvel encouragement à s’opposer au F-Haine sur le terrain, tant qu’il le faudra.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.