Communiqué de la liste « Saint-Étienne vraiment à gauche, pour un monde meilleur »

Une liste soutenue par le NPA.

Notre liste « Saint-Étienne vraiment à gauche, pour un monde meilleur » a recueilli 336 voix et 7,37 % des suffrages exprimés. Elle obtient ainsi une élue, Noura Hamiche. D’abord nous remercions les habitantes et les habitants de Saint-Étienne qui ont permis ce résultat, dans un contexte très particulier (maintien des élections malgré la pandémie du Covid-19) qui a entrainé une abstention massive, à plus de 70 % dans notre commune.

Valeurs anticapitalistes

Ce soutien populaire permettra à notre élue de représenter les intérêts des habitantes et des habitants, particulièrement les plus pauvres, au conseil municipal. En tant que groupe, nous y défendrons notre programme, des logements dignes pour tous, des rénovations de quartiers réalisées avec les habitantEs, l’arrêt de la destruction de la forêt du Rouvray, des espaces verts, des arbres partout où c’est possible, des conditions de travail et des salaires dignes pour les employéEs municipaux, la lutte contre les contrats précaires, etc.
Notre combat se situera aussi au niveau national et même international. Nous sommes porteurs de valeurs anticapitalistes. Nous voulons construire avec vous un monde meilleur, un monde antiraciste, un monde sans exploitation, sans frontière, un monde à construire ensemble, maintenant. Nous défendrons ensemble nos intérêts communs, pour une politique municipale vraiment à gauche, pour une vie meilleure à Saint-Étienne-du-Rouvray et ailleurs !
Nous terminerons par quelques mots sur la situation provoquée par le Coronavirus. Notre soutien va vers le personnel hospitalier qui fait face à cette épidémie avec des hôpitaux dégradés par des années d’austérité de droite comme de gauche, et vers l’ensemble des salariéEs du service public. Avec notamment le personnel de l’Éducation nationale qui se trouve aussi en première ligne. Sans oublier toutes celles et tous ceux qui viennent en aide aux personnes âgées, aux personnes en difficultés. Nous sommes toutes et tous impactés par cette épidémie et par les mesures prises par le gouvernement. Les dizaines de milliards que le gouvernement découvre comme par magie doivent aller vers les plus pauvres et non vers les grandes entreprises, vers la Bourse. Nous refusons l’unité nationale prônée par un gouvernement qui sert les possédants et qui a profité de l’épidémie pour utiliser le 49.3 sur la réforme de la retraite à points. La seule unité que nous défendons c’est celle des peuples, des travailleurs et des travailleuses, des jeunes, des femmes, des opprimées, de toutes celles et ceux qui se battent pour un monde meilleur.

Saint-Étienne du Rouvray, le 15 mars 2020

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.