Olivier Besancenot conseille à Hollande de visiter le musée Che Guevara

Article paru sur liberation.fr . «Est-ce qu’il y a du Che Guevara en François Hollande ?» La question que pose Guillaume Daret à l’ancien porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) dans Télématin a fait sortir de ses gonds Olivier Besancenot. «Vous voulez le tuer une deuxième fois Che Guevera ? Non, laissez-le tranquille, Che Guevara.»

«Ce n’est pas franchement compatible comme orientation politique», enchaîne-t-il. «Les faits parlent d’eux-mêmes : la politique de François Hollande depuis qu’il est élu président de la République c’est d’en faire plus pour les patrons et toujours un peu moins pour les travailleurs.»

Olivier Besancenot conseille au président de la République, à Cuba ce lundi, de visiter le musée Che Guevara pour «voir quelques dictons, notamment [celui] d’un poète cubain indépendantiste José Martí qui disait "le meilleur moyen de dire, c’est de faire"». «Entre ce qu’il a dit et ce qu’il a fait, il y a deux versions», assène-t-il encore.

Olivier Besancenot espère toutefois que la «présence à Cuba» de François Hollande servira «à obtenir […] la levée de l’embargo économique qui pèse sur l’île depuis 1962». «C’est quelque chose qu’on souhaite pour tout le peuple cubain qui a souffert de ce boycott économique unique de la part de la communauté internationale.»

François Hollande est le premier chef d’Etat occidental à se rendre à Cuba depuis l’annonce du dégel par Barack Obama entre l’île et les Etats-Unis le 17 décembre 2014.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.