Moulins Maurel (Marseille) : « Portes ouvertes »… pour lutter et gagner

Samedi 25 octobre, à l’initiative de l’UL CGT, des sections locales du NPA, du FdG (PCF, PG, Ensemble), de Rouge vifs, Attac et Solidaires, était organisée une après-midi « portes ouvertes » aux Moulins Maurel.

Dès 11 heures, il y avait plus de 200 personnes dans l’usine, occupée depuis 11 mois par 40 salariés qui tiennent tête à la direction de Nutrixo, un des plus gros groupe français de l’agro-­alimentaire qui veut les mettre à la rue.
Public militant, mais pas seulement, pour un rassemblement de solidarité, de lutte : visites de l’usine, avec des salariés fiers de présenter leur outil de travail ; intervention combative et émouvante d’Édouard, secrétaire du syndicat CGT qui a insisté sur l’importance de la convergence des luttes ; point presse avec les représentants des organisations appelantes ; concert de lutte des « Fralibos », groupe constitué par les ex-Fralib au cours de leur lutte victorieuse contre Unilever.
Chassés par les vigiles de Nutrixo, retour dans l’usine à l’issue d’une « opération » de la CGT, re-chassés par les CRS... les salariés ont finalement repris le site, avec toujours plus de forces militantes.

Les salariés sont chez eux !
Un repreneur est toujours en course pour relancer l’activité avec les 40 salariés. Il appartient maintenant au gouvernement, actionnaire à 11 % du groupe, de faire pression pour que la situation se débloque, lui qui pour le moment n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer ses flics !
La lutte des Moulins Maurel a mis en lumière deux choses. Un groupe capitaliste n’a pas besoin d’être « en difficulté » pour licencier : seuls comptent les profits toujours plus gros de ses actionnaires. De plus, ce gouvernement est exclusivement au service des patrons, banquiers et actionnaires, et seule la convergence des luttes pourra le faire plier.
Cet après-midi de lutte était un message fort : montrer à Nutrixo et au gouvernement que les salariés des Moulins ne baissent pas la tête. Notre devoir est de les soutenir… Jusqu’à la victoire !

Jean-Marie Battini

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.