Après la tuerie d'Orlando : deuil, colère et vigilance

La tuerie perpétrée au Pulse, boîte de nuit de la  communauté LGBT d'Orlando aux Etats-Unis, nous appelle d'abord au deuil. Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches, ainsi qu'aux victimes de l'homophobie partout dans le monde. Le NPA s'associe aux rassemblements de solidarité partout en France.

Cette homophobie n'est pas nouvelle, elle n'est pas non plus liée à une culture ou à une religion : si ce massacre a été perpétré par un individu se revendiquant de Daesh, on se souvient sans peine des manifs monstres sponsorisées par l'Eglise catholique en France contre l'ouverture du mariage pour tou-te-s. Aux Etats-Unis, c'est toujours le lobby chrétien et traditionaliste qui a porté la récente loi de Caroline du Nord interdisant aux personnes trans d'utiliser les toilettes de leur choix. Et partout en Occident, les personnes LGBTI sont refoulées aux frontières, même lorsqu'elles sont en grave danger, notamment médical, dans leurs pays d'origine.

C'est aussi en banalisant les discours et les actes de haine que les sociétés occidentales produisent ce type de drame. Alors oui, la colère, pour avoir fait des LGBTI des cibles évidentes, faciles, légitimes. On a d'ailleurs vu que les Républicains américains qui déplorent le massacre évitent soigneusement de mentionner que les victimes sont des LGBTI.

La vigilance, enfin. Car on sait que cette tragédie sera l'occasion, pour tous les réactionnaires, de s'ériger soudainement en défenseurs de la communauté et du mouvement LGBTI, dès lors que cela leur permettra de donner libre cours à leur xénophobie et à leur islamophobie.

Les mêmes, pourtant, qui interdisent aux gays l'accès au don du sang (mesure dont on a vu l'injustice et l'absurdité suite à la tuerie), aux lesbiennes et bisexuelles l'accès à la PMA, et aux trans la facilitation du changement d'état-civil. Les mêmes qui s'inquiètent que dans les écoles on éduque les enfants et les adolescent-e-s à la diversité amoureuse et sexuelle.

Au sein de la communauté LGBTI , aussi, il y aura une lutte à mener contre la tentation de l'homonationalisme et l'adhésion au pinkwashing.

Au-delà, le NPA combattra toute instrumentalisation sécuritaire, raciste ou impérialisme de ce drame.

Montreuil, le 13juin 2016

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.