Rouen : Les manifs lycéennes ont déjà commencé

Jeudi 25 janvier, 350 lycéenEs manifestaient à Rouen contre des fermetures de classes. La suite d’une mobilisation commencée le 19 janvier, où 200 lycéenEs de Jeanne-d’Arc manifestaient devant le rectorat.

Des professeurs du lycée étaient également en grève : 62 postes au total seront supprimés dans les lycées de l’académie à la rentrée prochaine. Ce sont les élèves des sections artistiques qui ont été les fers de lance de la mobilisation, révoltés par l’annonce de la fermeture de classes dont les enseignements sont jugés « inutiles et coûteux » par un gouvernement décidé à faire toutes les économies possibles sur le dos du service public de l’éducation. 

« Rejoignez-nous »

Une assemblée générale avait appelé à une nouvelle manifestation pour le jeudi 25 janvier, cette fois en incitant l’ensemble des lycéenEs de l’agglomération à rejoindre la mobilisation. Tracts, affichettes, pochoirs, relais sur les réseaux sociaux ont permis de rassembler 350 lycéenEs dans les rues de Rouen. Les mots d’ordre de la manif étaient également tournés contre la sélection à l’entrée à l’université. La manif a fait le tour de plusieurs lycées pour les faire débrayer, avec succès devant plusieurs d’entre eux, aux cris de « Rejoignez-nous, ne nous regardez pas ! » Tout le monde s’est donné rendez-vous pour le 1er février, date de mobilisation nationale contre le plan Vidal qui instaure la sélection à l’entrée à la fac. Les lycéenEs rouennais ont ouvert la voie !

Correspondante

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.