À Lyon aussi, examens sous surveillance policière…

A Lyon s’est tenue une manifestation étudiante à 500 personnes ce mercredi, il y avait une bonne ambiance et tout s'est bien passé malgré une présence policière démente. Quelques cheminot.e.s étaient présent.e.s en soutien sur cette manif ! La manifestation est passée devant l'université de Lyon 2 qui est interdite aux étudiant.e.s depuis maintenant plus d'une semaine. La présidence fait tout son possible pour casser la mobilisation notamment en nous empêchant l'accès au campus. Depuis une semaine la police est présente en permanence pour nous empêcher de reprendre le campus, c'est pourquoi l'occupation s'est délocalisée à l'ENS !

Puis s'est tenue une AG vendredi avec 200 personnes. On est entré dans la fac de force puis sous escorte policière. Les AG sont moindres car les étudiant.e.s n'ont plus cours et de fait sont moins mobilisé.e.s.

Lundi 14 mai commencent les examens, il est un piquet de grève pour empêcher la tenue des partiels. Les examens se passent sous contrôle de la police devant le campus et contrôle d'identité de 50 vigiles embauchés pour l'occasion ! La politique de l'équipe présidentielle fait énormément débat et la quasi-totalité des UFR se sont positionnées en désaccord avec la tenue des partiels dans ces conditions. On espère une mobilisation massive devant les lieux de partiels qui n'ont pas été délocalisés.

En réponse à la dernière CNU, Solidaires étudiant.e.s appelle à une manifestation nationale à Lyon contre la loi ORE et contre les violences policières.

Correspondant

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.