Tentative d’enlèvement de Salah Hamouri en Palestine

Mercredi 20 mai, les forces spéciales de l’armée israélienne ont tenté d’enlever Salah Hamouri devant le siège de l’ONG Addameer où il travaille à Ramallah en Cisjordanie occupée. Salah Hamouri, avocat infatigable des droits du peuple palestinien, est victime depuis des années de persécution politique, de harcèlement constant sur lui et sa famille.

En 2018, il recouvrait la liberté après 7 ans d’emprisonnement dans les prisons israéliennes (où croupissent plus de 5 000 PalestinienEs dont 750 enfants) suite à une campagne internationale dénonçant l’acharnement contre le Franco-palestinien. Ce que subit Salah, c’est le symbole d’une puissance coloniale qui, par des arrestations, des condamnations, des détentions sans aucune forme de procès perpétue une oppression la plus brutale.

À l’heure où un gouvernement de combat et de voyous Netanyahu-Gantz se met en place en Israël et où les plans d’une annexion pure et simple de la Cisjordanie au 1er juillet se précisent, alors que le peuple palestinien endure le confinement de la pandémie en sus des couvres feux permanents de l’occupant, alors que les chancelleries occidentales ânonnent quelques menaces diplomatiques bien discrètes, nous réaffirmons la liberté et la protection pour Salah Hamouri, justice et égalité et notre solidarité entière dans la lutte du peuple palestinien dans son combat contre le régime d’apartheid israélien.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.