Pérou : Faire cesser les persécutions contre Màxima Acuña et sa famille !

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme de la FIDH (Fédération internationale des Droits de l’homme) à la suite de Amnesty International, informe que les persécutions de Yanacocha, la multinationale minière la plus puissante d’Amérique latine, contre la paysanne péruvienne Màxima Acuña de Chaupe et sa famille se poursuivent.

Les terres de Màxima Acuña de Chaupe et sa famille de petits agriculteurs, situées dans le district de Sorocucho (province de Cajamarca), se trouvent au milieu de ce territoire des Andes du nord du Pérou où la multinationale a un gigantesque projet d’extension de mine d’or à ciel ouvert, le projet Conga, contre lequel la population de la région de Cajamarca s’est mobilisée depuis maintenant plus de 4 ans, réussissant jusqu’ici à bloquer sa mise en marche. En refusant de céder ses terres à la multinationale, en résistant à toutes les pressions, Màxima Acuña est devenue un symbole, soutenue dans sa résistance par de très nombreuses organisations et associations au Pérou et dans le monde entier.

Après avoir perdu deux procès contre Màxima pour une prétendue « usurpation de terre » et tout en continuant ses poursuites judiciaires, la multinationale a entrepris un harcèlement systématique contre Màxima et sa famille : destruction de leur maison à deux reprises, des animaux domestiques, menaces et intimidations permanentes, encerclement par une barrière, vidéo-surveillance et drone... Il y a quelques jours, le personnel de sécurité  armé  de Yanacocha a pénétré la propriété et a détruit et volé la plantation de pommes de terre. La police qui, comme le permet la législation péruvienne, loue régulièrement ses services à l’ entreprise minière, laisse faire...

Seule la solidarité peut permettre que cesse cette injustice, ces persécutions, et que des mesures actives de protection soient prises, comme l’ a exigé l’an dernier la Cour inter-américaine des droits de l’homme au gouvernement péruvien.

Pour toute information supplémentaire, le Comité de solidarité avec Cajamarca en France :

Blog : solidaritecajamarca.blogspot.com

Facebook : https ://fr-fr.facebook.com/comite.solidarite.cajamarca

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.