Pays basque : Philippe Poutou en solidarité avec les prisonnierEs

Samedi 25 mars, notre candidat a participé, une nouvelle fois, à la manifestation d’environ 2 000 personnes organisée par Bagoaz pour dénoncer le sort des prisonnierEs basques malades, en particulier celui d’Oier Gomez dont l’état de santé très préoccupant ne peut que s’aggraver si son incarcération est maintenue ; pour dénoncer également les longues peines appliquées à ceux de nationalité française par la France pour Ion Kepa Parot, Jakes Esnal et Xistor Haranburu, par l’Espagne pour Unai Parot. En avril, ceux-ci entameront leur 28e année de détention. Ils sont devenus des otages politiques d’États qui les condamnent à mourir en prison.

Pour Philippe et le NPA, il faut mener le combat jusqu’à la résolution du conflit, en soutenant les prisonnierEs politiques basques ainsi que les exiléEs, pour leur libération, leur retour au pays, sans conditions, et pour leur amnistie totale. Notre candidat a rencontré des membres d’organisations politiques locales, des représentantEs de syndicats ou d’associations. Beaucoup de militantEs lui ont exprimé leur sympathie et leur satisfaction d’avoir un candidat pour qui elles/ils pourront voter. Il a également été sollicité par les médias. Étaient aussi présents des éluEs qui lui avaient accordé leur parrainage.

Avant la manifestation, Philippe avait passé une heure avec des camarades du NPA Pays basque pour échanger sur la campagne, les initiatives locales en cours et la vie du comité.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.