Mobilisation à Paris pour les prisonnierEs basques

-A +A
International
actualité

La dynamique de soutien aux détenu-es basques et pour le rendez-vous du 9 décembre prochain à Paris en faveur de l’abolition des mesures d’exception appliquées aux prisonniers et prisonnières basques ne s’est pas arrêtée ces deux derniers mois. Et elle repart de plus belle à la rentrée.

Actions de l’été

Ainsi que nous le relations dans notre dernier numéro, un collectif de quatre jeunes issu-es des mouvements de jeunesse basques a fait une grève de la faim de 8 au 22 juillet pour la satisfaction des revendications premières concernant les preso : fin de la politique de dispersion, libération des malades, obtention des libérations conditionnelle.

Pendant ces deux semaines de nombreux individus, représentant-es d’associations diverses, syndicalistes, militant-es d’organisations politiques et élu-es de diverses tendances leur ont manifesté leur soutien. Une délégation du NPA Pays Basque est allée leur porter le salut de notre organisation. Le samedi 22 juillet leur mouvement s’est terminé par une conférence de presse où ce collectif a présenté un manifeste de la jeunesse en faveur d’un processus de paix, dont les organisations signataires s’engagent également pour les revendications premières, voir ci-dessus. Le collectif appelle les jeunes à participer au rassemblement du 9 décembre à Paris.

En juillet également, le 10, afin d’interpeller le nouveau gouvernement, une délégation de 23 personnes composée de représentant-es d’associations et d’élu-es est montée à Paris où divers rendez-vous ont eu lieu, entre autres au Ministère de la Justice, afin d’évoquer la situation des prisonnières et prisonniers politiques basques au niveau de l’éloignement et de celles et ceux gravement malades. Pour le moment pas de « signes » de la part du Gouvernement disant qu’il a entendu le message.

Actions à venir

Le 30 septembre 12 heures de concert, en faveur du processus de paix et à la journée de mobilisation à Paris, à Louhossoa organisé par les «Artisans de la Paix».

Du 16 novembre au 9 décembre tour de France des prisons. Des animations seront organisées dans les principales villes traversées : Toulouse, Marseille, Lyon, Poitiers, Nantes, Rennes, Lille puis Paris. Suivant cet itinéraire, des rendez- vous seront demandés à la direction des prisons (21 dont 8 à Paris) par une délégation composée entre autres de représentant-es des familles et de représentant-es politiques afin d’aborder les conditions d’incarcération des détenu-es basques. 

Dans la mesure où cette initiative génèrera des dépenses importantes, une campagne de financement participatif et d’appel à la solidarité sera lancée. Pas de doute qu’elle aura de l’écho au Pays Basque où déjà un nombre important de personnes s’apprête à monter à Paris. 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.