Les projets d’annexion de Netanyahou

Le 1er juillet est la date à laquelle Netanyahou a promis qu’il achèverait l’annexion de la Cisjordanie. Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit d’annexer Ramallah, Bethléem, Jéricho et le reste de la région. Mais rien n’est plus éloigné de la vérité.

Pour comprendre pourquoi, il suffit de considérer un seul mot, qui représente la plus grande menace contre Israël, davantage encore qu’une guerre avec ses voisins ou l’Iran : la démographie.

Sur une population totale de 9,2 millions d’habitantEs, 7 millions d’Israéliens sont des citoyens juifs ; les près de 2 millions de citoyens palestiniens représentent approximativement 20 % de la population. Or, il apparaît aujourd’hui clairement qu’ils sont la principale source d’irritation du gouvernement israélien. Et comme on a pu le voir au cours de l’année écoulée avec les trois élections [législatives] qui se sont tenues dans le pays, ils exercent une importante influence politique, que le gouvernement israélien essaie constamment de neutraliser.

Le contexte du procès de Netanyahou

Si l’on garde à l’esprit le fait que c’est une minorité de 20 % qui est capable de faire cela, alors on imagine ce qui se passerait si les plus de 3 millions de Palestiniens de Cisjordanie étaient absorbés dans la population israélienne. Cela signifierait que près de la moitié de cette population serait palestinienne, une perspective qui ébranlerait les fondements mêmes de tous les partis juifs d’Israël. Lorsque l’on sait qu’Israël envisage des « échanges de terres » dans le but de faire baisser la proportion de Palestiniens dans le pays, il est tout simplement inconcevable d’imaginer que le gouvernement voudrait annexer la Cisjordanie dans son intégralité.
Ce que Netanyahou a en tête lorsqu’il déclare qu’il entend annexer la Cisjordanie est quelque chose de beaucoup plus dangereux. Cela est dû à deux facteurs. Tout d’abord, avec un tribunal israélien qui a convoqué Netanyahou lors de l’ouverture de son procès pour corruption – faisant de lui le premier Premier ministre en exercice de l’histoire du pays a être inculpé d’un crime –, ce dernier est déterminé à tenir ses promesses de campagne incendiaires, racistes et haineuses, afin de gagner le soutien de l’opinion israélienne ; il sera ainsi en meilleure position pour délégitimer le procès, les témoins, et tout verdict qui lui serait défavorable. Dès lors, la perspective de le voir tenir sa promesse d’annexion est hautement crédible et doit être prise très au sérieux.

Modifier le cadre de la légalité

La seconde raison pour laquelle cette promesse d’annexion est plus dangereuse que ce qui est généralement perçu, c’est tout simplement ce qu’elle donnerait concrètement. Comme on l’a expliqué, Netanyahou ne va pas simplement annexer l’intégralité de la Cisjordanie, ce qui serait désastreux pour Israël. L’annexion prendra plutôt la forme de l’application d’une pleine souveraineté israélienne sur les colonies illégales dans les territoires occupés. Si une telle situation pourrait sembler meilleure que l’annexion de Jéricho ou de Bethléem, ses implications sont en réalité beaucoup plus extrêmes.

Les colonies illégales annexées ne demeureraient plus, aux yeux du monde, des colonies illégales. Elles deviendraient des villes, des villages et des communautés d’Israël – comme Haïfa ou Tel Aviv. Et c’est tout le problème. Israël complèterait finalement son annexion de la Cisjordanie en construisant des colonies illégales sur des terres volées et en les incorporant à son propre territoire. Des organismes internationaux pourraient les appeler des colonies illégales, mais elles auraient rapidement le même statut que Jérusalem-Est, et Israël aurait les mains libres pour y faire ce qu’il veut, sans craindre aucune conséquence venue de l’Union européenne ou d’ailleurs.

Ce qu’entend faire Netanyahou, c’est officialiser l’annexion de certaines parties de la Cisjordanie en annexant des terres sans les Palestiniens qui vivent ou vivaient dessus. C’est son scénario rêvé.

Traduction Julien Salingue

Version longue (en anglais) sur https://mondoweiss.net/2020/05/what-west-bank-annexation-really-means/

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.