Iran : Répression

-A +A
International
actualité

Mahmood Salehi, militant ouvrier iranien, a pu sortir de prison le 24 novembre en raison de son état de santé alarmant. Il souffre en effet d’insuffisance rénale grave, et ne vit que grâce à deux dialyses hebdomadaires.

Son incarcération, et surtout les photos le montrant menotté à son lit d’hôpital situé au sein de la prison, avaient soulevé un tollé en Iran et à l’étranger. Plusieurs organisations syndicales, dont le collectif syndical français (regroupant CGT, CFDT, Solidaires, FSU et UNSA), ainsi que des ONG comme Amnesty International, avaient vigoureusement protesté contre cette incarcération ainsi que celle d’autres militants comme Reza Shahabi, qui sont par contre toujours en prison.

Il faut noter que cette libération est assortie du versement par plusieurs de ses amis ainsi que sa famille d’une somme d’argent présentée comme « compensant » les jours de prison qui lui restaient à faire !

La pression internationale doit continuer et même s’intensifier afin de rendre cette libération totale et irréversible, et obtenir celle de Reza Shahabi et d’autres militants syndicalistes emprisonnés.

DL

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.