Égypte : liberté pour Ramy Shaath !

Ramy Shaath est un prisonnier politique en Égypte en raison de son rôle de coordinateur de la campagne BDS et de ses critiques du régime Sissi. Le lundi 25 novembre, Ramy Shaath, incarcéré depuis juillet, a été présenté devant le tribunal pénal au sujet du renouvellement de sa détention provisoire, qui pourrait être prolongée désormais par intervalle de 45 jours. L’audience de Ramy devant le tribunal était initialement prévue pour le 26 novembre. Mais le procureur égyptien a soudainement décidé d’avancer d’un jour la date de l’audience. Cela a eu pour conséquence directe d’empêcher les observateurs internationaux d’assister à l’audience comme ils l’avaient initialement prévu. Ramy a été placé dans une cellule en verre l’empêchant de communiquer avec ses avocats et de participer à sa propre audience, puisqu’il n’était pas en mesure d’entendre ce qui se disait ! À ce jour, Ramy et ses avocats n’ont toujours pas été autorisés à examiner le dossier de l’enquête de la Sûreté de l’État contre Ramy. Le 25 au soir, ses proches et ses avocats ont été surpris de découvrir des articles de presse dans plusieurs journaux égyptiens, notamment Youm7, Masrawy et Al-Ahram, propriété du gouvernement, annonçant le renouvellement de la détention provisoire de Ramy pour une durée de 45 jours, bien que les avocats n’aient pas été informés de la décision. Ses avocats et ses proches dénoncent ces pratiques qui illustrent le manque de transparence du système judiciaire égyptien. Ils exigent, et nous les soutenons bien évidemment dans leurs démarches, la libération de Ramy.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.