Algérie : Faisons renaitre notre hirak

Il est temps que le hirak fasse sa rentrée politique. Des actions deviennent une urgence politique pour les partisans d'une Algérie Démocratique et Sociale.

Organiser le hirak par une mise en réseau nationale pour préparer le hirak2. Faire du hirak une force de frappe alternative à l'impasse du système! Ce système n'est pas une fatalité pour les Algériens.

Multiplier les formes de protestation pour libérer nos détenus d'opinion et contrer cet état de reflux et de peur qui s'est installé dans le hirak en tissant des réseaux de solidarité actifs.

Organiser une action nationale contre les féminicides. Justice pour Ikram et toutes les femmes battues et assassinées. L'Algérie ne se construit pas contre les femmes.

Lancer une campagne de boycott du referendum. Discuter, échanger et réagir à la constitution-Tebboune sur un argument : «Pouvoir illégitime-Constitution illégitime !»

Revenons à la Constituante, premier pas vers une souveraineté populaire réele.

Se solidariser avec les travailleurs en luttes en suscitant des collectifs de soutien (ex de Numilog) et des réponses politiques à l'inertie syndicale! Le point faible du hirak, l'action ouvrière, doit être transcendé!

Réfléchir à une réaction étudiante et enseignante nationale pour contrer ce protocole de rentrée plus politique que sanitaire et piétinant les normes pédagogiques universitaires. L'université doit être réhabilitée et ses acteurs libérés de l'omnipotence administrative.

La mise en veilleuse du hirak et la repression qu'il subit exige la renaissance de ce mouvement populaire dans un cadre plus organisé pour réinstaller l'èspérance chez les Algériens aspirant à l'éradication du systéme !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.