IVG : 28 septembre, la volonté de reconstruire un mouvement féministe de masse

-A +A
Féminisme
actualité

Le 28 septembre, lors de la journée internationale pour le droit à l’avortement, une manifestation européenne avait lieu à Bruxelles et des rassemblements et manifestations dans de nombreuses villes d’Europe. 

On peut dire que l’état de la mobilisation a varié en fonction des pays : en Italie ce sont plusieurs milliers de manifestantEs qui ont marché jeudi soir, dont plus de 3 000 à Rome, dans la continuité d’un mouvement féministe de masse autour de « Non Una di Meno » (Pas une de moins). En Irlande, c’est le 30 septembre que la manifestation avait lieu. Celle-ci se faisait dans un contexte particulier, celui d’un pays où l’avortement est toujours illégal et où un référendum aura lieu au printemps 2018. Samedi, ce sont donc des dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans les rues de Dublin.

Une étape dans la reconstruction

À Bruxelles, la manifestation, qui a réuni 3 000 personnes, s’est faite en présence de plusieurs délégations d’organisations et de mouvements féministes européens.

En France, des rassemblements étaient organisés un peu partout : 500 personnes à Paris le 28 septembre, des centaines à Toulouse le 23, à Bordeaux le 30, à Lyon…. C’est en tout plusieurs milliers de personnes qui se sont mobilisées pour cette échéance, ce qui est loin d’être négligeable même si cela reste bien en dessous des manifestations massives que nous avions connues en solidarité avec l’Espagne lorsque l’IVG y avait été remise en cause il y a quelques années. 

Ces manifestations ont eu lieu dans un contexte international d’offensive réactionnaire contre les femmes mais aussi contre les personnes LGBTI. Alors que le gouvernement Macron tergiverse sur la PMA et nous attaque par le biais de la loi travail qui touchera particulièrement les femmes, ces rassemblements ne suffiront pas. Nous avons besoin d’un mouvement féministe de masse à l’instar des mobilisations qui ont eu lieu ces derniers temps en Argentine, Italie, Pologne, dans l’État espagnol, etc. Le 28 septembre doit constituer une étape vers la construction d’un ­mouvement large. 

Mimosa Effe

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.