Féminicides : mobilisation à Saint-Denis

Contre les violences faites aux femmes, contre la répression et les intimidations.

À Saint-Denis (93), suite à l’assassinat de Leïla par son compagnon le 3 juillet dernier, une première manifestation, à l’appel de plusieurs organisations, avait regroupé plus de 500 personnes qui s’étaient rendues de la mairie au commissariat central pour crier leur colère devant l’indifférence et le manque de réactivité du commissariat. Leïla avait 20 ans et étudiait à l’université Paris 8. Sa mort, comme toutes les autres, aurait pu être évitée. La veille de son assassinat, elle avait alerté le commissariat de Saint-Denis des violences qu’elle subissait. L’idée de #BalanceTonComico et des rassemblements devant les commissariats est née de cette colère.

Détermination renforcée

Face à la violence du nombre grandissant des féminicides pendant l’été, à l’inaction masquée derrière un Grenelle sans moyens du gouvernement, un inter-collectif d’associations s’est regroupé autour des Dionysiennes pour appeler à deux autres manifestations, les 3 et 11 octobre 2019. C’est dans ce contexte qu’Amel Dahmani, secrétaire du syndicat Sud des communaux de la ville et co-organisatrice de la manifestation, a été convoquée à ce même commissariat, mardi 22 octobre au matin. Le motif (dépôt du parcours en retard et occupation de la voie publique) est apparu bien dérisoire au regard du grave sujet que sont les violences subies par les femmes et l’augmentation des féminicides.

Malgré le début des vacances scolaires et l’heure, 9 heures du matin, pour celles et ceux qui travaillent, ce sont plus de 150 personnes qui ont accompagné solidairement notre camarade et ont attendu sa sortie du commissariat. Une convocation et une mobilisation qui ont renforcé notre détermination à préparer localement et nationalement la journée internationale contre les violences faites aux femmes du 25 novembre prochain.

Aucune manœuvre d’intimidation et de répression n’empêchera le mouvement féministe et les organisations qui le soutiennent de manifester tant que dureront les violences sexistes et sexuelles qui détruisent et tuent des femmes et des enfants !

Correspondante

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.