Colloque : « 1968-2018 : les MaiS des féministes »

Le 5 mai, de 9 h 30 à 18 h 30 à la mairie du 4e arrondissement de Paris.

Le 5 mai se tiendra à Paris un colloque sur le thème : « 1968-2018 : les MaiS des féministes… Luttes des groupes femmes d’entreprises et des commissions syndicales ». Le 5 mai, ce sera aussi le rendez-vous de celles et ceux qui, après le 1er Mai, souhaiteront à nouveau descendre dans  la rue pour « faire la fête à Macron ». Mais voilà, le colloque préparé depuis janvier dernier ne pouvait être reporté faute de salle. Et nous vous invitons vivement, les jeunes féministes tout particulièrement, à participer à ce colloque qui leur fera découvrir les actrices directes de ce mouvement dans les entreprises, dont on parle si peu. Une occasion rare.

Entendre une parole souvent négligée

Comme on le sait, le mouvement féministe de la « deuxième vague » n’est pas né en 1968 (même si il y avait déjà des féministes à cette date), mais à la suite de ce grand mouvement social et de la plus grande grève générale qui ont ébranlé le pouvoir gaulliste et créé une vague de contestation profonde de l’ordre établi dans les différentes sphères de la société. Pour les organisatrices du colloque, il ne s’agit pas de commémorer un anniversaire, mais de « célébrer » une « FILLiation », en s’intéressant à l’émergence du féminisme et tout particulièrement à ces femmes qui ont participé à la grève de 1968 et à bien d’autres par la suite et qui, dans les années 1970, ont créé, avec beaucoup d’enthousiasme, des groupes femmes et des commissions femmes syndicales dans leur entreprise pour enraciner la lutte féministe sur leurs lieux de travail et dans les syndicats. Elles se sont heurtées très souvent aux résistances de certains militants masculins et aux bureaucraties syndicales. 

Ce colloque donnera l’occasion d’entendre la parole longtemps négligée de ces militantes des Chèques postaux, de Renault, de la BNP et du Crédit lyonnais notamment. Ce sont les actrices directes de ce mouvement qui conjuguait le féminisme et la lutte des classes qui prendront la parole. Ce colloque sera également l’occasion de découvrir des archives, une pièce de théâtre, de voir ou de revoir la Reprise du travail à l’usine Wonder, et de discuter de luttes récentes de salariées dans le secteur du nettoyage notamment. 

Josette Trat

Pour s’inscrire : https://bit.Ly/2Ge75ac ou sur le site du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF).

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.