Vive la solidarité avec les grévistes de la SNCF

Pendant la grève, nombreux sont les usagers qui encourageaient les grévistes lors de distributions de tracts en gare.

Un autre moyen de se rendre compte de ce mouvement de sympathie, c’est la solidarité financière qui s’est mise en place un peu partout. La CGT’Infocom a par exemple lancé une souscription qui a réunit plus de 500 000 euros et a permis de remettre un chèque de 30 000 euros aux grévistes de Paris-Est. Ceux-ci aussi ont mis en place une caisse de grève qui a rapporté plus de 6000 euros collectés au près de la population et dans les manifestations. Et à cela il faut ajouter les dons de Sud Rail et de la CGT de Paris Est. Tout cet argent sera redistribué aux grévistes qui en font la demande avant le 15 juillet.

Ce petit coup de pouce financier sera bien sûr bienvenu. Mais surtout, toutes ces marques de solidarité ont donné du baume au cœur des grévistes. Ils ont bien vu, tout au long du mouvement, qu’ils n’étaient pas isolés et à quel point le rejet de la Loi Travail est fort dans la population.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.