Une manifestation pour la défense des emplois à Bordeaux

À partir de la mobilisation pour la défense de l’usine Ford Blanquefort, les discussions et la mobilisation s'élargit. Une manifestation est organisée le 24 avril pour la défense des emplois de touTEs, public et privé, à l’initiative de la CGT Ford, appelé par les organisations syndicales FO, CFTC et CGT de l’usine et soutenue par l’ensemble des organisations syndicales, politiques de gauche. Nous reproduisons ci-dessous l’appel.

 

Salariés Ford, cheminots, public-privé

Chômeurs, retraités, étudiants…

Toutes et tous ensemble le 24 mars

 

L’usine Ford de Blanquefort est clairement menacée d’ici l’année prochaine. Ce sont 900 emplois directs et 3000 emplois induits dans la région qui peuvent disparaître rapidement.

Tout ça parce que la multinationale Ford, qui vient de faire encore près de 8 milliards de dollars de profit, a décidé de ne plus apporter d’activité et de partir. Et ce malgré des engagements pris auprès des collectivités en échange de 50 millions d’euros de subventions publiques que Ford a reçu rien que ces 5 dernières années.

Pour nous c’est injustifiable et nous nous opposons à cette décision.

Nous ne donnons pas le droit à Ford de partir, au contraire l’usine et les emplois doivent être maintenus.

Nous ne nous résignons pas à une soi-disant fatalité. Nous menons une bataille déterminée pour que l’Etat, le gouvernement, les pouvoirs publics, les élus locaux agissent, interviennent pour imposer à Ford de pérenniser le site.

Notre situation arrive dans un contexte dramatique de chômage et de pauvreté. Des millions de gens souffrent déjà de la précarité.

Des entreprises ferment, licencient souvent dans l’anonymat.

Les services publics sont aussi démantelés, des emplois sont supprimés dans la santé, à la SNCF, à la Poste, dans l’Education.

En clair, toute la population est frappée par les mêmes logiques financières de rentabilité, la même rapacité patronale.

 

S’opposer aux suppressions d’emplois

À l’usine Ford et partout ailleurs

Dans le privé comme dans le public

C’est l’affaire de toute la population

 

Nous sommes toutes et tous victimes des mêmes attaques antisociales. Mais tout est fait du côté du pouvoir et des possédants pour que nous acceptions notre sort au nom du fait qu’il n’y aurait rien à faire. Ou alors pour celles et ceux qui osent riposter, tout est fait pour que nous restions isolés les uns des autres et même divisés les uns contre les autres.

Alors nous posons le problème de l’unité des salariés, des habitantEs, de la population. Nous mettons en avant la convergence nécessaire de nos résistances et de nos luttes. Nous sommes dans la même galère et il est de bon sens que nous réagissions ensemble.

Tout est lié. Les emplois des uns concernent les emplois de tous les autres dans le public comme dans le privé. Nous ne pouvons pas rester indifférents à ce qui se passe à côté. Nous avons besoin au contraire de la solidarité, de faire tomber les barrières qu’il y a entre nous, nous avons besoin de reconstruire un mouvement social uni, large, qui englobe les salariés du privé, du public, les jeunes, les étudiants, les retraités, les syndicats, les associations, les partis, les habitants...

 

Manifestation unitaire

Pour la défense des emplois de toutes et tous

Samedi 24 mars 2018

À 10h30 – Place de la République – Bordeaux

 

Blanquefort, le 16 mars 2018

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.