Un salarié de Renault Cléon est décédé du coronavirus

Blog NPA auto-critique

Le blog NPA auto-critique est animé par les militantEs du NPA de la branche automobile.

Un salarié de maintenance de l’usine Renault Cléon, âgé de 56 ans, est décédé du coronavirus. Il était présent sur le site les 9 et 10 mars. Plusieurs de ses collègues qui ont été en contact avec lui présentent des symptômes et sont des cas probables, mais non avérés puisqu’il n’y a pas de tests possibles en ce moment en France pour ce type de situations.

Bien sûr l’ensemble des salariés est bouleversé. La pandémie mortelle a touché dans l’usine.

Ce qui est sûr, c’est que les mesures prises par la direction de l’usine ont été complètement insuffisantes. La principale était de se laver les mains. Il n’y avait pas de gel hydro-alcooliques, pas de masque, pas assez de gants et, surtout, aucune possibilité d’espacement suffisant entre les salariés présents. La CGT de Renault Cléon rappelle qu’elle avait déposé un DGI, avis de danger grave et imminent, dès le lundi 16 mars et que la fermeture du site est intervenue bien trop tardivement. La direction envisageait même de redémarrer un service de l’usine dès le mardi 24 mars, ce à quoi elle a finalement provisoirement renoncé.

On compte encore plusieurs centaines de salariés au travail dans les usines Renault. Et c’est la même situation chez PSA. Pourtant la production de voitures ou de moteurs, comme à Cléon n’a rien d’indispensable. C’est immédiatement que les activités de l’industrie automobile doivent être arrêtées.

 

Le communiqué du syndicat CGT

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.