Mobilisation des Vestalia à Renault Guyancourt

Diviser pour mieux régner : chez Renault toute l’activité logistique est sous traitée à une société Vestalia, elle-même filiale du grand groupe Véolia.

Au technocentre de Renault Guyancourt, la société Vestalia a commencé par introduire des primes où plus il y a d’accidents du travail dans un secteur, moins on en touche. Et maintenant plus de règles du tout : des primes à la tête du client en plus d’un salaire de misère !

La nouveauté c’est que cela ne passe pas chez la centaine de salariés de Vestalia qui travaillent à Renault Guyancourt. Un premier débrayage et une première AG ont eu lieu ce mercredi 5 février dans une salle fournie par le syndicat SUD. Des revendications, dont 150 euros pour toutes et tous, seront ainsi bien venues lors des négociations annuelles obligatoires, la prochaine NAO ayant lieu lundi 10 février.

Des salaires plus bas et des injustices gérées par une boîte extérieure, c’est tout bénef pour Renault. Pour nous, c’est : mêmes droits et mêmes salaires pour tous les salariés, intérimaires et sous-traitants !

Pour en savoir plus.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.