Limoges : les GM&S continuent !

-A +A
Entreprises
actualité

Le 11 janvier à 9 heures, un rassemblement de soutien aux GM&S s’est tenu devant le tribunal administratif de Limoges. Environ 150 personnes ont accompagné la demande des GM&S d’annulation du plan social au TA. Annulation confirmée par un jugement rendu le 15 janvier.

À l’occasion de cette manifestation, les travailleurs de GM&S ont rappelé que sans leur lutte acharnée pour sauver leur emploi, il n’y aurait plus de site de production à La Souterraine dans la Creuse. 

Convergences dans l’automobile

Certes, ils savent que la situation pour les 120 salariés repris est des plus précaire, l’usine tournant à peine à 40 % de ses capacités suite au non-respect des engagements du repreneur GMD et de l’État complice des donneurs d’ordre. Ils connaissent aussi la détresse des 157 licenciés puisque depuis 4 mois, seuls 3 salariés ont trouvé un CDI, 8 un CDD et rien pour les autres. C’est pourquoi ils demandaient l’annulation du PSE, et poursuivent leur lutte pour l’embauche par GMD de 50 personnes supplémentaires, le respect des engagements pris par les constructeurs et les pouvoirs publics et une amélioration des indemnités aux licenciés.

Ce fut aussi une occasion de s’adresser aux salariés des entreprises en butte à des plans de licenciements pour qu’ils entrent aussi en lutte. D’ailleurs, des délégations de la CGT de Ford Blanquefort et de Bosch de Rodez était présentes et, excusée, une délégation d’AR Industrie à Châteauroux (autre équipementier automobile) retenue par une CE extraordinaire qui vient de mettre l’usine en redressement judiciaire. 400 travailleurs se retrouvent dans la même situation que les GM&S un an plus tard, face aux prédateurs des grandes firmes automobiles.

Vincent Labrousse, de la CGT GM&S, a bien rappelé que face aux attaques continues contre leurs conditions d’existence, les travailleurs n’ont pas d’autre choix que la lutte consciente pour leur survie. Et Philippe Poutou, pour la CGT Ford Blanquefort, de souligner l’importance de résister ensemble contre l’offensive capitaliste.

Correspondant

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.