La Poste Pays d’Auge : Après trois jours de grève, les facteurs font reculer la direction

Mercredi 20 avril, au bout de trois jours de grève, les facteurs du Pays d’Auge reprenaient victorieusement le travail. Ils ont dû faire face à toutes les manœuvres, pressions de la direction de La Poste (huissier, police…). Ils n’ont rien lâché et la direction a été contrainte de céder sur l’essentiel des revendications des grévistes.

Depuis l’annonce d’une réorganisation particulièrement brutale prévue sur les centre courrier de Lisieux, Livarot et Orbec, la jeune équipe militante (CGT) a pris ses responsabilités pour préparer une riposte d’ampleur sur l’ensemble de la plaque de Lisieux (9 bureaux). Une riposte qui est passée par une grève reconductible et une lutte de l’ensemble des bureaux.

Au premier jour de grève, des facteurs de 7 bureaux sur 9 étaient en grève et sur le piquet, avec 5 bureaux en grève majoritaire (des taux de grève allant de 70 % à 100 %). Cette solidarité a été mise en place par cette même équipe militante en février 2015 avec la lutte victorieuse contre la méridienne. Les grévistes se sont de suite confrontés à une direction qui refuse totalement la discussion. La réponse des grévistes a été claire : « reconduction de la grève ».

Et au deuxième jour, c’est la douche froide pour la direction avec un nombre de grévistes encore plus important. À midi, la direction annonce à la délégation de grévistes que rien de plus ne sera dit aujourd’hui. Immédiatement les grévistes réunis en assemblée générale votent à l’unanimité la reconduction de la grève et mettent en place une caisse de grève.

Une victoire de tous les grévistes

Au troisième jour de grève, dès 6 h 30, le directeur d’établissement de Lisieux est venu à la rencontre des représentants des grévistes pour organiser immédiatement une audience afin de faire une nouvelle proposition. Après 20 minutes de discussions, la direction lâche sur plusieurs points, et les fruits de la négociation sont écrits noir sur blanc par la direction.

Une assemblée générale s’organise devant le bureau avec l’ensemble des grévistes. Après quelques minutes d’échanges et la demande de quelques modifications auprès de la direction (toutes acceptées et notifiées), les grévistes votent pour que la CGT (la seule organisation syndicale à avoir appelée à la lutte et présente depuis le début sur le piquet de grève et dans les négociations) signe le protocole de fin de conflit. Résultat : 4 tournées maintenues, le maintien des tournées colis en vacation le matin, le maintien du nombre de MRP (moyen de remplacement permanent), la mise en place de position de rouleur de cycle pour les agents démontés de leur tournée...

Cette victoire, c’est la victoire de tous les grévistes, qui ont fait confiance a la jeune équipe militante CGT et surtout qui ont pris confiance en leur pouvoir face à la direction.

Christophe (facteur à Lisieux)

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.