Incroyablement dégueulasse : Ford préfère fermer l'usine de Blanquefort et virer tous les salariés

“Même avec un plan de reprise officiel, Ford préfère fermer l’usine de Blanquefort et virer tout les salariés. C’est injustifiable et incroyablement dégueulasse. Mais pas question de se résigner. La bataille doit continuer pour faire plier Ford”. C'est le message de Philippe Poutou.

Ford préfère la fermeture de l’usine de Blanquefort ,avec 847 pertes d’emplois à la clé, au détriment d’une reprise par le groupe belge Punch : c’est l’information fournie par le ministre Lemaire lors d’une réunion tenue lundi 15 octobre 2018 avec les syndicats de l’usine Ford de Blanquefort.

Le syndicat CGT Ford a publié sur son site internet le contenu des discussions tenues ce matin. Ce compte rendu est accessible à tous en se connectant sur l’adresse www.cgt-ford.com. Quelques extraits :

Ministre Le Maire : je n’aime pas être mené en bateau, on a dépensé de l’argent public pour trouver un repreneur, pour faire des études, des recherches. Si Ford ne veut pas de repreneur, il fallait le dire, cela ne se passera pas comme ça.

Président Agglo Bordelaise Juppé : Ford nous mène en bateau depuis longtemps, c’est inacceptable et doit être dénoncé avec la plus grande vigueur. Nous sommes prêts à soutenir l’opération, c’est une bonne opération. 12,5 millions, c’est énorme. Président Agglo Juppé : nous sommes dans un état d’esprit combatif, il faut tout faire y compris appuyer des initiatives syndicales.

Syndicat CGT : Surpris d’entendre un gouvernement nous encourager à faire du bruit, à se mobiliser. Donc on va faire c’est certain. Mais on fait déjà, salon de l’auto ce vendredi 12, manifestation le 25 octobre, cela contre la fermeture de l’usine, pour sauver des centaines d’emplois. Pour être clair, on veut absolument sauver l’usine et nos emplois, on ne veut pas le chômage et Pôle Emploi. on tient compte des anciens qui veulent partir et on est pour qu'ils puissent. Donc si maintenant l'Etat nous encourage, alors on va essayer de faire encore plus de bruit. Mais l'Etat n'a-t-il pas des moyens de pression sur Ford comme la menace de rompre les contrats commerciaux, comme celui d'exproprier l'usine, de dire que ce n'est plus à eux ?

*****************************************

Des paroles aux actes ! Les ouvriers de Ford sont engagés depuis plusieurs mois dans une lutte contre la fermeture de l’usine de Blanquefort. Les annonces scandaleuses de Ford imposent de passer une vitesse supérieure dans la lutte et les ouvriers de Ford s’y connaissent en la matière. Ne rien lâcher.
Prochaine mobilisation jeudi 25 octobre à Bordeaux. Plus que jamais la prochaine mobilisation jeudi 25 octobre à Bordeaux doit être réussie. Tous les organisations syndicales, associatives, politiques doivent en faire un enjeu national pour faire reculer Ford, pour endiguer les vagues de fermeture d'entreprises, de suppression de postes, de licenciements.

NPA auto-critique

Lire l'article du Huffington Post : L'usine Ford de Blanquefort où travaille Philippe Poutou préfère la fermeture à la reprise.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.