Holiday Inn de Clichy : Les grévistes de l’hôtel tiennent bon

-A +A
Entreprises
actualité

Il y a des grèves, comme ça, qui forcent l’admiration tant il faut de courage, tant il y a de dignité. C’est le cas de celle menée par 12 salariéEs de l’hôtel Holliday Inn à Clichy… depuis 95 jours !

Une lutte qui ressemble fort à celle, victorieuse, des travailleurEs d’Onet en décembre dernier : parce qu’elle se passe dans le nettoyage et dans la sous-traitance, parce qu’il s’agit de salariéEs très précaires, isolés et surexploités, parce que ce sont des salariéEs d’origine immigrée, pour la plupart africaine, qui refusent de se laisser écraser.

La grève a commencé contre la mutation de deux collègues qui refusaient d’être déplacés en fonction du bon vouloir patronal. La bataille s’est élargie, contre la précarité et la pénibilité, pour de meilleures conditions de travail, pour des salaires corrects, pour le respect de ce qui reste de code du travail, à savoir le paiement du travail à l’heure et non pas à la chambre faite…

En finir avec la sous-traitance

Mais le fond du problème posé par les grévistes est de sortir de la sous-traitance. C’est l’internalisation, c’est-à-dire être directement sous contrat « Holiday Inn » et donc d’Intercontinental, n°1 mondial de l’hôtellerie, un groupe largement bénéficiaire. Une lutte qui concerne donc l’ensemble des travailleurEs du secteur, et même plus largement encore.

Les salariéEs occupent le devant de l’hôtel toute la journée, malgré le froid et la pluie. L’aide de syndicalistes CGT hôtel prestige et économique et de la CNT solidarité ouvrière est fondamentale. Elle concrétise l’expression de la solidarité contre l’isolement, avec notamment le soutien financier, et elle permet de mettre la pression par la médiatisation de la lutte et par des actions de soutien sur d’autres hôtels de la chaîne, en France et à l’étranger.

Les grévistes sont déterminés à faire « craquer » Intercontinental. Parler de cette grève, soutenir les salariéEs en passant les voir ou en contribuant financièrement1 : autant de moyens pour contribuer à la réussite de cette bataille importante.

Philippe Poutou 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.