Grève des travailleurs sans-papiers de Chronopost !

Le 11 juin, les travailleurs sans-papiers du centre Chronopost d’Alfortville ont entamé une grève reconductible pour exiger leur régularisation. Chronopost se cache derrière le fait que ce serait un sous-traitant qui emploie ces tra- vailleurs pour se défausser de toute responsabilité. Totalement hypocrite, car il s’agit bien d’un système organisé de sous-traitance, organisé en conséquence, pour pouvoir mieux exploiter les travailleurs et travailleuses.

Mardi dernier, alors qu’une manifestation de solidarité était organisée, Chronopost a mis des chaînes aux grilles du centre et a fait intervenir la police, qui décidément est bien la milice privée de Philippe Wahl. Résultat : gazage, matraquage, et violences. Le journaliste Taha Bouhafs, qui couvrait la manifestation, ainsi qu’un militant de la coordination des sans-papiers, ont même été interpellés et placés en garde-à-vue ! Mais cela n’entame pas la détermination des travailleurs et travailleuses sans-papiers. La mobilisation continue, et nous sommes pleinement solidaires de cette lutte !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.