Gironde : les syndicats de Ford Blanquefort reçus à nouveau à Bercy

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu, publié par France bleu. Les représentants syndicaux de l'usine Ford de Blanquefort, menacée de fermeture dès le mois d'août, sont à nouveau reçus ce lundi après-midi par Bruno Le Maire au ministère de l'Economie, à Paris. Ils attendent des engagements forts de l'Etat pour appuyer l'offre de reprise du groupe belge Punch.

Est-ce la réunion de la dernière chance pour les 860 salariés de l'usine Ford de Blanquefort ? Philippe Poutou pose lui-même la question. "Plus les jours passent, reconnaît-il , moins on a de raisons d'espérer. Tout va dépendre à présent de la volonté de l'Etat de sauver le site". Le leader CGT est reçu ce lundi après-midi avec les autres représentants syndicaux de l'usine à Bercy par Bruno Le Maire, le ministre de l'économie.

Ensemble, ils vont à nouveau évoquer le plan de reprise déposé par le groupe Punch, qui doit permettre en théorie de sauver 400 emplois. Sauf que le groupe Punch a expliqué lui-même aux représentants du personnel qu'il a reçu il y a 15 jours à Bercy qu'il avait du mal à muscler son business plan, et que les commandes tardaient à arriver.

"On attend des engagements de Bruno Le Maire, et que l'Etat ira jusqu'au bout dans son bras-de-fer avec Ford, explique Philippe Poutou, pour imposer une poursuite d'activité, d'une manière ou d'une autre, au moment où la piste Punch semble s'écrouler".

On espère que l'Etat nous aidera à faire basculer les choses dans un bon sens. — Philippe Poutou, délégué CGT à l'usine Ford de Blanquefort

"Ça vaut le coup de ne rien lâcher" Philippe Poutou, délégué CGT à Ford Blanquefort

D'autre part, la DIRRECTE - la Direction Régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l'emploi - a jusqu'au 4 mars pour valider ou non le Plan social pour l'Emploi , déposé par la direction de Ford. Un plan social qu'elle a déjà rejeté une première fois.

Concert de soutien à Bordeaux le 2 mars

Pour soutenir les salariés de Ford Blanquefort, un concert de solidarité aura lieu le samedi 2 mars, à partir de 19h, salle du Grand Parc, à Bordeaux, avec comme têtes d'affiche, Cali, les Hurlements d'Léo, et le groupe The Hyènes, composé notamment des bordelais Denis Barthe et Jean-Paul Roy, tous les deux anciens membres de Noir Désir.

Ce sera peut-être un grand coup d'épée dans l'eau, mais ça vaut le coup malgré tout de se mobiliser. — Denis Barthe, batteur du groupe The Hyènes

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.