Gares SNCF : malgré la répression, les grévistes du nettoyage déterminés à aller jusqu’au bout

-A +A
Entreprises
actualité

Plus d'un mois de grève pour les courageux et courageuses grévistes du nettoyage des gares SNCF des lignes B, D, H, N et K Nord-Ile-de-France, en lutte contre la direction de la société H. Reinier (groupe ONET), nouveau prestataire de service sur l’ensemble de ces lignes. 

Après un semblant de négociation vendredi 1er décembre, la direction d'H.Reinier a envoyé la police nationale, avec des chefs de la SNCF et d'ONET, pour déloger les grévistes et nettoyer la gare de force, en faisant appel à une trentaine d'intérimaires, tout aussi précaires. 

Rassemblement de soutien 

Les grévistes ont répondu fermement à cette provocation d'abord en votant la reconduction de leur mouvement à l'unanimité en Assemblée Générale samedi matin, ainsi que la remise en place du piquet à la gare de Saint Denis. Ensuite, ils ont organisé un rassemblement de soutien à 22h samedi soir sur le parvis de la gare. Malgré le fait d'avoir appelé ce rassemblement dans l'urgence, malgré le froid et l'heure tardive, une centaine de personnes ont fait le déplacement pour apporter leur soutien aux grévistes et les encourager à continuer. Plusieurs syndicalistes, membres d'associations, militantsE politiques de la ville de Saint-Denis et d’ailleurs, étaient présents pour envoyer un message clair à la direction d'ONET et à celle de la SNCF, tout aussi responsable de la situation de pourrissement de ce conflit. 

Avant le rassemblement à la gare, une délégation de grévistes est passée au théâtre de la Compagnie Jolie Môme pour prendre la parole avant leur spectacle, raconter ce qui s'était passé la nuit avec la répression, pour tisser des liens et faire passer la caisse de grève. En tout, les activités de la soirée ont permis de récolter près de 700 euros supplémentaires.

Multiples initiatives de solidarité 

Lundi 4 décembre, à nouveau réunis en assemblée générale, les grévistes ont voté une fois de plus, à l’unanimité, la reconduction du mouvement, avec le moral remonté à bloc après ce week-end, plus déterminés que jamais et prêts à tenir jusqu'à la victoire !

Un comité de soutien s'est réuni le soir au local des grévistes, en présence de nombreuses personnes et organisations, avec de nombreuses idées à mettre en place pour étendre la solidarité avec les grévistes et faire en sorte que leur combat exemplaire gagne.

Des diffusions de tracts quotidiennes (17h-19h), auprès des usagers, seront mises en place par les grévistes et soutiens dans les gares de Saint-Denis, Ermont et Garges-Sarcelles. Un repas solidaire sera organisé mercredi soir à partir de 18h sur le parvis de la gare de Saint-Denis et une manifestation aura lieu dans la ville de Saint-Denis samedi 9 décembre à 14h pour venir à la rencontre des habitantEs, des travailleurEs et des jeunes de la ville.

Laura Varlet

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.