Forfait jours à la SNCF : vous avez dit “pas d'heure” ?

L'accord d'entreprise sur l'aménagement du temps de travail, qui entrera en application en fin d'année, prévoit pour les agents non soumis à tableau de service, et ceux de l'encadrement, la mise en place du régime de "forfait jours". Ce dispositif permet de déroger au code du travail, en particulier sur la durée maximale de travail par jour, aujourd'hui fixée à 10h. Pourtant, en février dernier dans Les Echos, Pépy avait juré vouloir "mettre à plat, avec les salariés et les syndicats, l'organisation du travail" (...) "dans le respect des 35 heures" ! Parole de patron...

Le forfait jours est une belle arnaque. Pas d'heure paraît-il ! On ne compte plus ses heures, la belle liberté ! Autrement dit les heures supplémentaires ni décomptées ni indemnisées ! Et derrière les intentions de la direction sur le forfait jours se cache la question de la charge de travail : pas question de nous faire travailler plus, il faut embaucher les effectifs nécessaires.

Voir également le site de la l’UGICT-CGT.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.