Des bénéfices records pour Renault et PSA en 2017

-A +A
Entreprises
actualité

Renault a vendu 1,88 millions de voitures soit une hausse de 10 % par rapport aux six premiers mois 2016. PSA a vendu 1,58 millions de voitures, soit une hausse de 2,3 %. L'augmentation de PSA est due à l'Iran dont l'année dernière les ventes pourtant bien réelles n 'étaient pas comptées dans les chiffres officiels pour cause d'embargo.

Les deux firmes sont à touche touche en ce qui concerne leur chiffre d'affaires, 29,5 milliards d'euros pour Renault ( en hausse de 17%) et 29,2 milliards d'euros pour PSA ( en hausse de 5% ).

Les résultats de Renault totalisent les marques Renault, Dacia, Autovaz et Renault Samsung Motors. Nissan dont Renault est actionnaire contribue aussi aux bénéfices avec 1,3 milliard d'euro, un montant à lui tout seul plus de la moitié des bénéfices de Renault au premier semestre.

Surtout les deux firmes ont augmenté leur « marge opérationnelle ». La marge affichée par Renault est de 6,2 % au premier semestre et 7 % pour PSA. Ces ratios varient comme le taux de profit et sont pour le deux firmes en augmentation. Ils représentent la richesse extorquée du travail des salariés. C'est de cette marge opérationnelle que dépendent les dividendes versées aux actionnaires.

Voilà à quoi servent le blocage des salaires, le recours aux intérimaires et la flexibilité appliquées chez Renault et PSA, l'Etat français étant maintenant actionnaire des deux entreprises. Leur concurrence est en trompe l'oeil, source de gaspillage et d'émulation pour mieux exploiter le travail des salariés.
Ils manient des milliards d'euros, coupent les   commandes chez GM&S qui représentent un millième de leur chiffre d'affaire et sacrifient  la santé de tous en rognant sur les dépenses anti pollution.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.