Bruges (33) : Les grévistes de Geodis ont en partie fait céder leur direction

-A +A
Entreprises
actualité

En grève depuis le 27 juin (voir l’Anticapitaliste n°392), les 12 grévistes de Geodis, un sous-traitant de La Poste de triage et d’acheminement des colis, ont repris le travail le 17 juillet. Ils ont réussi à obtenir une partie de leurs revendications : une prime mensuelle de 35 euros, la rénovation de leur salle de pause et de l’entrepôt, l’embauche en CDI de leur camarade en CDD, en grève avec eux et qui risquait donc la porte après la grève.

Quant à l’augmentation des salaires et de la prime de panier, au 13e mois, la direction n’a rien voulu lâcher pour l’instant. Cependant les grévistes reprendront les négociations en septembre.

Si certains souhaitaient poursuivre le mouvement, d’autres voulaient reprendre. Et c’est donc ensemble qu’ils ont décidé de retourner au travail, bien décidés à continuer à se faire respecter. À suivre donc…

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.