Bosch à Rodez : reprendre une production pour du matériel médical, pas pour des injecteurs diesel

Blog NPA auto-critique

Le blog NPA auto-critique est animé par les militantEs du NPA de la branche automobile.

La direction de l’usine Bosch de Rodez a confirmé lors d’un CSE tenu le 8 avril son intention de reprendre les activités de production à compter du mardi 14 avril alors que le confinement général de la population vient d’être prolongé. Tous les syndicats représentés au CSE se sont déclarés contre une reprise tant que le confinement durerait. Cette opposition peut encore faire différer la date de la reprise de la production d’injecteurs et de bougies pour les moteurs diesel, la spécialité de l’usine. Les dates de reprise chez Bosch ont déjà été annoncées et reportées plusieurs fois.

« Nous serons prêts à reprendre une activité pendant le confinement pour fournir les protections nécessaires pour protéger et soigner la population et non pas pour fabriquer des injecteurs et des bougies alors que le marché mondial est à l’arrêt, dans le seul but de maintenir les profits de Bosch » a déclaré à l’issue du CSE le syndicat CGT de l’usine.

La CGT Bosch Rodez a déclaré dans un courrier adressé au PDG de Bosch France / Benelux que « ce moment d’arrêt mondial de la production devrait aussi être propice à une réflexion sur ce que nous pourrions fabriquer de soutenable pour la planète. Il y a assurément des pistes pour se diversifier qui seraient aussi bonnes pour l’emploi que pour la survie de la planète »

Et de préciser des pistes possibles dans le domaine médical : fabrication de masques, d’appareils de test, de ligne de produit hydro alcoolique pourraient être des pistes à suivre.

Depuis plusieurs années Bosch organise le déclin de l’usine de Rodez suite à la crise qui frappe le diesel partout dans le monde. Les salariés, avec le syndicat CGT, proposent des pistes, au-delà de l’épidémie actuelle, pour une production qui réponde à des besoins urgents de la population. C’est un enjeu pour toute la filière automobile !

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.