Abandon des poursuites contre Julien, cheminot à Tours

Une centaine de cheminotEs se sont rassembléEs à Montparnasse pour défendre Julien, collègue contrôleur. Il est convoqué à un entretien disciplinaire pour une sanction supérieure à une journée de mise à pied. Nous réclamons l’abandon des poursuites et qu’il n’y ait aucune sanction. D’ailleurs, le dossier est vide, la direction n’a aucune preuve de ce qu’elle avance.

La réalité est que la direction veut réprimer un animateur de l’interpro de Tours et de la grève à la SNCF. En particulier la direction des contrôleurs n’a pas apprécié quand il y a eu le mouvement collectif de droit de retrait des cheminotEs à l’automne, le rôle qu’il a joué dans ce mouvement. Toute cette procédure n’est donc qu’un prétexte pour le sanctionner abusivement.

 

Une communiqué syndical a également été rédigé, que nous reproduisons ci-dessous.

Stop à la répression antisyndicale et des mouvements sociaux !

Les unions départementales 37 CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES, affirment leur plein soutien à Julien Magdelaine, cheminot de Tours, menacé de sanction par la direction de la sncf, dans le cadre de la mobilisation contre le projet de retraite à points. Elles demandent l’arrêt de la procédure et qu’aucune sanction ne soit prononcée contre ce militant défenseur du service public et du système de retraite par répartition. 

Lorsqu’une direction touche un-e salarié-e et militant-e en lutte, c’est l’ensemble des salarié- es et militant-es qui est touché.

 La mobilisation contre ce projet de contre réforme se poursuit et la population rejette majoritairement ce système de retraite à points. Cette menace de sanction, dans la  continuité de celle déjà existante envers de nombreuses et nombreux salarié-es et militant- es des secteurs en lutte et de la politique gouvernementale de répression du mouvement  social de ces derniers mois, vise clairement à tenter d’étouffer les mouvements sociaux et celles et ceux les relayant qui osent dire non au monde que Macron et consorts veulent imposer.

Un rassemblement de soutien est d’ores et déjà prévu le 04 Mars 2020 à partir de 12h00, à la gare Montparnasse à Paris, 17 Bld Vaugirard.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.