Évry-Courcouronnes : Un collège abandonné par les pouvoir publics

Au collège Montesquieu d’Évry-Courcouronnes, enseignantEs et parents n’acceptent plus la manière dont les élèves sont traités.

Pas d’hygiène au réfectoire et dans les toilettes, manque de chaises, fils électriques pendants et parfois à nu, cinq microscopes en tout et pour tout pour trois classes scientifiques, des murs à réparer, à repeindre, la plupart des salles sans rideaux ou des rideaux pleins de trous, pas de dictionnaires dans les salles de langues, pas ou très peu de sorties culturelles… La liste est longue.

Économies à tout prix

Malgré les propos de Blanquer, qui répète que l’éducation est la priorité du gouvernement, ce collège est l’exemple de la réduction des coûts des services publics, et donc des coûts de l’éducation, pour faire plus de place au privé. S’ajoutent les économies demandées par les départements et la dotation départementale des collèges de l’Essonne qui ne fait que baisser. Le département va pourtant devoir accueillir des milliers de nouveaux collégienEs dans les cinq ans…

Or le collège Montesquieu a été victime de détournements de fonds sur les années 2014-2016 et la direction départementale de l’Éducation nationale et le département de l’Essonne n’ont rien trouvé de mieux que d’interdire toute dépense décidée par la seule direction. Cette mesure a créé un fonds de réserve très important depuis deux ans. Le département, bien au fait de l’état du collège puisqu’il est sous sa compétence, a décidé d’amputer la dotation de fonctionnement de 70 000  euros, pourtant le résultat des mesures de restriction qu’il avait prises en lien avec la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN)…

Les enseignantEs de Montesquieu ont fait grève le mardi 15 janvier, soutenus par les parents. 50 parents, réunis le 22 janvier, ont décidé eux aussi de passer à l’action. Ils et elles ont évalué leurs besoins en y ajoutant ceux demandés par les enseignantEs, les feront remonter par voie de pétition, et commencent à distribuer des tracts à la population. Le nouveau maire de la Ville, Stéphane Beaudet, dit se préoccuper de la question pour calmer le jeu. Nombreux sont ceux qui découvrent, grâce à la mobilisation, l’état de l’établissement, un encouragement à agir ensemble pour une éducation publique de qualité pour touTEs, à tous les niveaux d’enseignement.

Une réunion de parents est prochainement prévue, et une manifestation aura lieu le 13 février prochain pour se rendre au Conseil départemental et à la DSDEN.

Correspondant

Facebook des parents de Montesquieu : Collège Montesquieu Evry-Courcouronnes en colère

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.