Pau (64) : Stoppons les fossoyeurs des océans et du climat !

Accueillis par Total, les hauts responsables de Shell, Exxon, Repsol, BP, etc. et les différents opérateurs de l’exploration, du forage et de l’exploitation en eaux profondes du pétrole et du gaz, vont se réunir du 5 au 7 avril à Pau lors du sommet MCE Deepwater Development...

Il s’agit de « mettre les principales compagnies pétrolières et gazières opérant en mer autour de la table pour discuter du futur de cette industrie et trouver des solutions communes à la baisse des cours du pétrole et du gaz »... En clair le but est de mettre en place des stratégies visant à exploiter les réserves d’hydrocarbures de la planète et des océans jusqu’à leur dernière goutte, autrement dit c’est un sommet pour forer toujours plus loin, toujours plus profond, pour toujours plus de profit !

Il y a moins de quatre mois, la COP21 affichait fièrement l’objectif de limiter le réchauffement climatique au dessous de +2°C à l’horizon 2100, voire même +1,5°C ! Or cet objectif implique de tourner la page des énergies fossiles, de laisser sous terre 80 % des réserves connues de charbon, gaz et pétrole. A fortiori, il est incompatible avec toute nouvelle exploration et exploitation en haute mer ou ailleurs.

Un gouvernement en soutien aux fossoyeurs...

Les groupes capitalistes ne sont pas les seuls responsables et coupables. Il faut aussi imposer au gouvernement de mettre fin à tous les types de financement au secteur des combustibles fossiles : ni subventions ni investissements pour le charbon, le gaz et le pétrole ; annuler les permis de forage de gisements d’hydrocarbures en cours ; et ne plus donner de droits d’exploration et d’exploitation.

De nombreuses organisations (Alternatiba, ATTAC, Les Amis de la Terre, Bizi, 350.org, Emmaüs Pau...) lancent un appel à « bloquer les fossoyeurs du climat et des océans », et appellent tous les défenseurs du climat et des océans à se rendre à Pau du 5 au 7 avril pour empêcher physiquement la tenue du sommet MCEDD d’une manière 100 % non violente. Depuis samedi 2 avril se tient le camp Sirène au village d’Emmaüs Lescar Pau. Le NPA soutient cette initiative.

Commission nationale écologie

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.