Le Palais de la Porte Dorée rouvre ses portes le mardi 16 juin

293, avenue Daumesnil, 75012 Paris.
Les visiteurEs devront réserver leur billet en ligne : https ://www.palais-portedoree.fr/.

Àcompter du mardi 16 juin 2020, le public pourra de nouveau accéder au Palais de la Porte Dorée, au parcours permanent du Musée national de l’histoire de l’immigration et à l’exposition événement Christian Louboutin, L’Exhibition[niste].

Amour des arts et des autres cultures

Forte de son succès – avec 21 409 visiteurEs accueillis entre le 26 février et le 13 mars 2020 – l’exposition dédiée à l’œuvre et l’imaginaire du créateur Christian Louboutin est prolongée jusqu’au 3 janvier 2021.

Né à Paris dans le 12e arrondissement, Christian Louboutin est fasciné dès l’adolescence par la beauté architecturale et la richesse ornementale du Palais de la Porte Dorée, qui nourrit très tôt son amour de l’art et des arts appliqués. Il y puise un répertoire de formes et de motifs pour ses premières créations dont le soulier Maquereau réalisé en cuir métallisé et directement inspiré de l’iridescence des poissons de l’Aquarium tropical. C’est là, dans ce chef-d’œuvre de l’Art Déco, que le jeune Christian Louboutin est saisi par un panneau interdisant le port de talons aiguilles, qui par la suite inspira l’iconique soulier Pigalle et sera réinventé au fil des saisons.

Dévoilant les inspirations et le processus créatif de Christian Louboutin, l’exposition met en scène la vision du créateur à travers quelques-unes des œuvres les plus précieuses issues de sa collection personnelle ainsi que des prêts de collections publiques. Dès ses débuts, Christian Louboutin insuffle dans ses créations une grande richesse de motifs et de couleurs inspirées par son amour des arts et des autres cultures. Flamboyant, audacieux, ouvert sur le monde, généreux et parfois sulfureux, l’univers du créateur se nourrit d’une passion pour les voyages, de références au monde de la pop culture, du spectacle, de la danse, de la littérature et du cinéma.
Des pièces patrimoniales et artistiques sont exposées aux côtés de nombreuses collaborations exclusives qui soulignent l’attachement de Christian Louboutin pour les savoir-faire et les métiers d’art, comme des vitraux réalisés par la Maison du Vitrail, un palanquin d’argent sévillan ou encore un cabaret sculpté au Bhoutan tibétain.

L’exposition dévoile également des projets inédits avec quelques-uns des artistes qui lui sont les plus chers : le réalisateur et photographe David Lynch, l’artiste multimédia néo-zélandaise Lisa Reihana, le duo de designers anglais Whitaker et Malem, la chorégraphe espagnole Blanca Li, le plasticien pakistanais Imran Qureshi, et bien d’autres encore...

Loin des foules, le Musée de l’histoire de l’immigration nous offre une visite palpitante que l’on peut facilement prolonger avec une balade dans le parc mitoyen du bois de Vincennes.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.